Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

  • Téléphone
  • App mobile
  • Ordinateur

    Énergies : Marchés & sourcing

    Le secteur de l’énergie regroupe les entreprises qui produisent, commercialisent et distribuent de l’énergie. Le nucléaire représente 42% de notre consommation d’énergie contre 30% pour le pétrole, 14% pour le gaz, 10% pour les énergies renouvelables et les déchets et 3% pour le charbon. Le marché de l’énergie s’oriente de plus en plus vers les énergies renouvelables, face notamment à la raréfaction du pétrole, aux impacts négatifs des énergies fossiles, à la dangerosité et au coût du nucléaire et à la difficulté de traiter ses déchets ou à son manque d'acceptabilité après les grandes catastrophes de Tchernobyl et Fukushima.

    Les experts spécialistes dans le domaine de l’énergie vous accompagnent pour suivre les tendances majeures des différentes filières, et identifier des acteurs par segment de marché et zones géographiques. Ils vous accompagnent également sur les problématiques liées à la mesure des perspectives d’évolution des différentes filières en tenant compte des comportements d’achat des professionnels et des particuliers.

    Les experts SVP vous apportent des réponses opérationnelles sur les questions que vous vous posez au quotidien.

    Exemples de problématiques auxquelles nos experts répondent chaque jour :

    - Avez-vous des informations sur le développement du marché de l’effacement énergétique en France ?

    - Quel est l’état des lieux de la filière photovoltaïque en France ?

    - Quelles sont les entreprises françaises intervenant dans la fabrication d’éoliennes offshore ?

    - Que représente le marché des biocarburants en Espagne ?

    - Quels sont les principaux fournisseurs de granulés de bois en France ?

    Marchés & sourcing : les compétences des experts SVP

    Marchés & sourcing - les articles de nos experts

    Les articles des experts SVP sur le même thème

    Nouvelle signalétique des carburants sur les pompes à partir du 12 octobre

    Dès le 12 octobre, l'Union Européenne déploiera son nouvel étiquetage et ses nouvelles dénominations des carburants afin de répondre à l'article 7 de la directive 2014/94/UE relatif à l'information des utilisateurs.

    Lire la suite >>


    Norme ISO 50001: publication de la nouvelle version

    Publiée en 2011, la norme ISO 50001 destinée à améliorer les performances énergétiques des organisations, a fait l'objet d'une importante révision. Sa nouvelle version a été publiée en août 2018. Elle adopte la nouvelle structure dite " High Level Structure " commune aux autres normes de management et fournit de nouvelles exigences qui s'articulent sur l'amélioration continue de la performance énergétique.

    Lire la suite >>


    L'énergie pèse à nouveau sur l'inflation française en juin

    Pour le mois de juin 2018, les prix à la consommation ont été stables sur un mois. Sur un an, les prix à la consommation progressent de +2,0%, comme le mois précédent. Cette stabilité de l'inflation globale cache des disparités entre une vive accélération des prix de l'énergie et un ralentissement des prix des services. Les prix des produits manufacturés reculent au même rythme que le mois précédent.

    Lire la suite >>


    Coup d'arrêt sur les prix du pétrole en juin

    Les prix des pétroles bruts ont ralenti leur progression. Pour le mois de juin 2018, la cotation moyenne mensuelle du baril de Brent de la mer du Nord est de 74,04$, après avoir atteint 76,98$ en mai 2018. Du point de vue des prévisions, elles sont plutôt pessimistes jusqu'en 2019, l'OPEP estimant que la croissance de la consommation mondiale de pétrole devrait ralentir sur les prochains mois.

    Lire la suite >>


    Le pétrole au plus haut depuis 2014

    Les prix mondiaux des pétroles bruts ont continué leur progression. Le baril de Brent de la mer du Nord frôle avec les 80 dollars, avec une moyenne mensuelle de près de 72 dollars pour le mois d'avril 2018. Dans le même temps, Moscou et Ryad relancent l'idée d'un déblocage de la production pour le troisième trimestre 2018.

    Lire la suite >>


    Inflation : décélération normale pour le mois d'avril (+0,2%) et hausse de +1,6% sur un an

    Pour le mois d'avril 2018, les prix à la consommation ont légèrement augmenté sur un mois (+0,2%) contre +0,1% sur la même période en 2017. Sur un an, ils ont progressé de +1,6% comme le mois précédent.

    Lire la suite >>


    Industrie pétrolière : perspectives pour les années à venir

    L'année 2018 continue sur une tendance haussière avec une cotation du baril de Brent pour le mois de février qui atteint 65,32$ (en baisse de -5,4% par rapport au mois précédent). Qu'en est-il toutefois des perspectives pour les années à venir de l'industrie du pétrole ?

    Lire la suite >>


    La norme ISO 50001 se paye un lifting

    Publiée en 2011, la norme ISO 50001 - Système de management de l'énergie - est actuellement soumise à révision. Cette révision a pour objectif de garantir sa pertinence et sa cohérence avec les évolutions organisationnelles des secteurs concernés et d'y intégrer la nouvelle structure dite " High Level Structure " déjà adoptée par les autres normes de système de management.

    Lire la suite >>


    Prolongation de l'accord de baisse de production de pétrole

    Lors de la réunion du 30 novembre dernier, l'accord de réduction volontaire entre pays membres et non-membres de l'OPEP, dont la Russie, a été reconduit jusqu'au 31 décembre 2018. Il concerne 24 pays qui représentent près de 60% de la production pétrolière mondiale. Avec une moyenne de 62,73 dollars le baril en novembre 2017, le cours du Brent poursuit sa progression avec une augmentation de 9,1% sur le mois.

    Lire la suite >>


    Le prix du pétrole poursuit sa progression en septembre 2017

    Avec une moyenne de 56 dollars le baril, le cours du Brent a progressé de plus de 20% depuis le mois de juin 2017. Il a quasiment atteint 60 dollars/baril fin septembre 2017, son cours le plus haut depuis un an. Ce niveau élevé peut s'expliquer par le respect des quotas de production mis en place par l'OPEP et la Russie.

    Lire la suite >>