Luxe : Marchés & sourcing

En 2013, le chiffre d’affaires mondial du marché du luxe devrait croître de 4 à 6 % et de 5 à 6 % en moyenne les deux années suivantes, dépassant 250 milliards d’euros en 2015, d’après un récent rapport du «Luxury Goods Worldwide Market Study ».

La bonne santé globale du secteur masque néanmoins des disparités selon les segments. Le dynamisme de la joaillerie ou de l’horlogerie tranche ainsi avec le caractère moins porteur des parfums et cosmétiques ou encore des arts de la table.

Le ralentissement du flux de touristes, en particulier japonais, la réduction des dépenses moyennes des visiteurs chinois, et la montée en puissance de la clientèle russe participent à la mutation du marché européen. Par ailleurs, la consommation domestique stagne en dessous des niveaux normaux, notamment dans les pays méditerranéens, accentuée par une hausse des prix.

Les experts du luxe vous accompagnent sur les sujets relatifs au diagnostic de vos besoins, à la détermination et à la définition des investigations à mener, les ressources nécessaires à l’identification de fabricants, prestataires, à l’évaluation et la présentation du marché.

Les experts SVP vous apportent des réponses opérationnelles sur les questions que vous vous posez au quotidien.

Exemples de problématiques auxquelles nos experts répondent chaque jour :

- Quels sont les enjeux du secteur de la maroquinerie de luxe en France ?

- Quelles marques proposent des jeans haut de gamme ?

- Quelles sont les tendances concernant la haute couture aux Émirats Arabe Unis ?

- Où se situent les 10 hôtels les plus luxueux d’Asie ?

Marchés & sourcing : les compétences des experts SVP

Marchés & sourcing - les articles de nos experts

Les articles des experts SVP sur le même thème

Les changements à venir en matière de TVA

Le deuxième projet de loi de finances rectificative pour 2012, présenté le 4 juillet 2012 par le nouveau gouvernement revient sur plusieurs taux de TVA votés sous la présidence de Nicolas Sarkozy. Le premier article de ce projet de loi abroge la TVA dite sociale et annule ainsi la hausse du taux normal programmée le 1er octobre 2012. L'article 24 quant à lui, rétablit un taux de TVA à 5,5 %, au lieu de 7%, sur les livres imprimés ou numériques, à compter du 1er janvier 2013.