Réductions et crédits d'impôts : Fiscalité

Un crédit d'impôt est une réduction de l’imposition sur le revenu ou de l'imposition sur les bénéfices des entreprises. Dans la plupart des situations, en cas d’excédent de crédit par rapport à l’impôt dû, il peut donner lieu à un remboursement. C’est une des différences avec la réduction d’impôt qui n’est pas remboursable.

Le crédit d'impôt est institué pour favoriser le développement de certaines activités parmi lesquelles le développement durable (l’économie d’énergie, l’isolation thermique, les chaudières basse consommation…), l'emploi de salariés au service de particuliers, le domaine de la recherche dans les entreprises, le financement des associations et des organismes sans but lucratif.

Nos experts en fiscalité des entreprises accompagnent les professionnels sur tous les enjeux liés aux réductions et crédits d’impôts. Les experts SVP vous apportent des réponses opérationnelles sur les questions que vous vous posez au quotidien.

Exemples de problématiques auxquelles nos experts répondent chaque jour :

- Quelles sont les dépenses éligibles au crédit d’impôt pour l’équipement des logements ?

- Existe-t-il un crédit d’impôt pour la formation du chef d’entreprise ?

- Peut-on encore bénéficier du crédit d’impôt pour les frais d’emprunt de sa résidence principale ?

- Quelle est la nature des frais administratifs dans le cadre de la réduction d’impôt pour des frais de séjour des personnes dépendantes ?

Fiscalité : les compétences des experts SVP

Fiscalité - les articles de nos experts

Les articles des experts SVP sur le même thème

Un nouveau crédit d'impôt pour la transition énergétique en projet

L'article 3 du projet de loi de finances pour 2015 réforme le crédit d'impôt développement durable (CIDD) qui est renommé crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE). Son taux serait de 30 % et concernerait les dépenses liées à des travaux de rénovation énergétiques réalisées dans un logement ancien entre le 1er septembre 2014 et le 31 décembre 2015.


Définition des éléments à prendre en compte pour le calcul de la réserve spéciale de participation

L'administration fiscale vient de modifier sa doctrine relative aux modalités de calcul de la participation globale des salariés aux résultats des entreprises de 50 salariés et plus. Elle intègre la jurisprudence du Conseil d'Etat du 20 mars 2013 qui a considéré qu'il n'y avait pas lieu de tenir compte du montant des crédits d'impôt imputables sur le montant du bénéfice net pour le calcul de la réserve spéciale de participation.


Crédit d'impôt recherche : la CAA de Paris rejette le caractère innovant d'un logiciel

La Cour administrative d'appel de Paris, dans un arrêt du 27 mai 2014, n'a pas admis le caractère innovant du développement d'un logiciel, au motif qu'il ne pouvait être regardé comme apportant des améliorations substantielles présentant un caractère de nouveauté.


Le plan gouvernemental de rénovation énergétique des logements

Interrogé sur le bilan de l'engagement de M. Hollande relatif à une isolation thermique de qualité, le ministre du logement évoque, dans le cadre d'une réponse ministérielle, le plan gouvernemental de la rénovation énergétique de l'habitat (PREH). Cela fait suite à l'annonce le 21 mars 2013 par le président de la République d'une vingtaine de mesures pour favoriser ces travaux de rénovation.


Cet article contient une vidéoDispositif CICE : quelles utilisations possibles ?

Aurélie Poullard, expert SVP en fiscalité, vous présente les différentes utilisations du dispositif du Crédit d'Impôt pour la Compétitivité et l'Emploi (CICE) dont l'objectif est de financer l'amélioration de la compétitivité des entreprises. Imputation sur l'impôt, remboursement des créances du crédit d'impôt ou préfinancement du CICE, découvrez en images ces différentes utilisations.


Cet article contient une vidéoLe mode de calcul du CICE

Le Crédit d'Impôt pour la Compétitivité et l'Emploi (CICE) a pour objet le financement de l'amélioration de la compétitivité des entreprises. Aurélie Poullard, expert SVP en fiscalité, vous présente en images les conditions de rémunération pour entrer dans l'assiette du crédit d'impôt.


Cet article contient une vidéoQuels sont les salariés concernés par le dispositif du CICE ?

Aurélie Poullard, expert SVP en fiscalité, vous présente en images les différents types de salariés concernés par le dispositif du Crédit d'Impôt pour la Compétitivité et l'Emploi (CICE) dont l'objectif est de redonner aux entreprises les moyens d'un repositionnement offensif et durable dans la concurrence internationale.


Réserve de participation : les crédits d'impôt ne réduisent pas le montant du bénéfice net d'IS

Selon une décision du 20 mars 2013 du Conseil d'Etat, il n'y a pas lieu de tenir compte des crédits d'impôts dont l'entreprise bénéficie pour le calcul de la réserve spéciale de participation. L'impôt sur les sociétés à déduire du bénéfice fiscal dans ce cas est l'IS au taux de droit commun, avant imputation des crédits d'impôt.


Réserve de participation : les crédits d'impôt ne réduisent pas le montant du bénéfice net d'IS

Selon une décision du 20 mars 2013 du Conseil d'Etat, il n'y a pas lieu de tenir compte des crédits d'impôts dont l'entreprise bénéficie pour le calcul de la réserve spéciale de participation. L'impôt sur les sociétés à déduire du bénéfice fiscal dans ce cas est l'IS au taux de droit commun, avant imputation des crédits d'impôt.


L'Autorité des Normes Comptables préconise un mode de comptabilisation du CICE

L'ANC préconise de passer le Crédit d'Impôt pour la Compétitivité et l'Emploi (CICE) au crédit d'un compte de charges de personnel, plutôt qu'au crédit du compte d'impôt sur les sociétés. Cette méthode améliore le résultat d'exploitation des entreprises.