Résultats de recherche pour conjoncture economique

Inflation : +0,6% sur l'année 2016

Au cours de l'année 2016, les prix à la consommation ont progressé de 0,6% contre 0,2% en 2015. Cette accélération modérée de l'inflation résulte essentiellement d'un rebond des prix de l'énergie entamée dès le mois de mars 2016. Les prix de l'énergie progressent de 4,3% sur l'année, les prix des autres produits et services augmentant de 0,3%.


Coût du travail : Indice du mois d'octobre 2016

Consultez les dernières valeurs des indices INSEE du coût de la main d'œuvre parues le 09/01/2017 et téléchargez les documents présentant l'évolution des principaux indices depuis Juin 2014


Inflation : +0,5% sur un an en novembre 2016

En rythme annuel, les prix à la consommation augmentent de 0,5% en novembre 2016, après +0,4% le mois précédent, selon l'indice des prix de l'INSEE. Cette légère accélération de l'inflation résulte essentiellement d'une nouvelle hausse des prix des carburants. Les prix de l'énergie progressent de 2,1% sur un an, les prix des autres produits et services augmentant de 0,4%.


Novembre 2016 : accord historique pour soutenir le cours du pétrole

Le représentant du Qatar qui présidait la réunion de l'OPEP du 30 novembre 2016 a souligné le caractère "historique" de l'accord destiné "à aider à rééquilibrer le marché et à réduire la surabondance des stocks de pétrole". Malgré les tensions existantes au sein de l'Organisation des pays producteurs, notamment entre l'Arabie saoudite et l'Iran, les 14 membres se sont entendus pour diminuer leur production


Matières premières hausse des cours en octobre 2016

A l'image de la remontée des cours pétroliers, les prix des autres matières premières ont rebondi depuis le début de l'année 2016. Pour les acheteurs français, le prix des importations a augmenté de 2% sur le mois en raison de la remontée du dollar.


Octobre 2016 : Incertitudes sur l'évolution des cours

Fin septembre 2016, à l'issue de la réunion des producteurs de pétrole à Alger, un processus de négociation de réduction de la production de brut a été entamé. Le but annoncé était de relever durablement le cours du pétrole. Cette annonce a provoqué un rebond des cours. Le baril de Brent frôle les 54 dollars lors de la séance du 10 octobre 2016. L'euphorie n'a duré qu'un instant. Fin octobre, le prix repassait en dessous de 50 dollars, le cours moyen d'octobre s'établissant à 49,5 dollars.


Economie française : la reprise est-elle là ?

La croissance de l'activité économique de la France reste modeste et devrait le rester. Malgré l'augmentation du pouvoir d'achat des ménages, la consommation ne montre pas de signe tangible de rebond. Du côté des entreprises, l'incertitude des perspectives économiques freine les investissements et les embauches. La conjoncture est cependant plus favorable pour l'achat de logement et l'investissement public en infrastructures.


Matières premières : nouvelle baisse des cours en septembre 2016

Les cours des matières premières (hors énergie) enregistrent pour le deuxième mois consécutif un recul. Selon l'INSEE, le prix des matières premières importées est en baisse de 1,2% sur le mois (-2,4% sur trois mois). L'indice reste toutefois au-dessus du niveau relevé un an auparavant (+1,6%).


Septembre 2016 : légère accélération de l'inflation

L'inflation annuelle atteint +0,4% en septembre 2016, niveau jamais atteint depuis le mois d'octobre 2014. Les prix à la consommation sont en effet influencés par les tensions qui règnent sur le marché pétrolier. Mis à part les augmentations du prix des carburants, l'INSEE relève des mouvements saisonniers de prix à la consommation sur les services, l'habillement et les produits frais.


Pétrole : les producteurs tentent de redresser le cours du baril

Fin septembre 2016, à l'occasion du Forum international sur l'Energie à Alger, les représentants de l'OPEP et des pays non OPEP, dont la Russie, se sont rencontrés en vue d'un accord pour éviter la surproduction de brut. La prochaine étape des négociations est prévue fin novembre dans le cadre de la prochaine réunion de l'OPEP. Ce pré-accord a permis de redresser le cours du pétrole au-dessus des 50 dollars/baril.