Résultats de recherche pour cours mais

Matières premières : El Niño est annoncé

Au mois de mai 2015, l'indice INSEE du prix en dollars des matières premières importées progresse de 1,2% sur le mois. Toutefois, la dépréciation du dollar (-3% sur le mois) a bénéficié aux importateurs européens. L'indice des prix libellés en euros se replie ainsi sur le mois de 1,9%. Sur un an, l'indice en euros est en hausse de 10,8% (en baisse de 10% en devises), en raison de la chute de l'euro sur la période.

Lire la suite >>


Relative stabilité du cours des matières premières importées

Au mois de mai 2014, le prix des matières premières importées (hors pétrole) accuse une légère baisse de 0,3% sur le mois (-3,3% sur un an). Les mouvements notables à la baisse concernent le prix du caoutchouc, l'aluminium, l'arabica et le maïs. Des hausses de prix sont relevées pour le nickel, le cuivre, le titane et le sucre.

Lire la suite >>


Prix des matières premières : -0,3% en septembre

Le cours des matières premières importées en France se replie légèrement au mois de septembre (-0,3% sur le mois contre -1,5% le mois précédent). Le prix des produits miniers revient au niveau atteint en juillet tandis que les produits agricoles restent soumis aux aléas des récoltes.

Lire la suite >>


Matières premières industrielles : rebond des cours

Finances et Gestion / Indices et taux 20 septembre 2013

L'annonce, cet été, d'une certaine reprise de l'activité industrielle chinoise a provoqué une augmentation des cours des métaux. Les tensions géopolitiques, activées par la crise syrienne, ont dopé les cours des métaux précieux tandis que les perspectives de bonnes récoltes entraînaient le recul des cours des produits agricoles.

Lire la suite >>


Cours des matières premières : baisse pour les métaux, rebond pour les produits alimentaires.

La situation sur les marchés des matières premières devient très contrastée. L'annonce du ralentissement de l'économie chinoise a fortement impacté à la baisse les cours des métaux. Pour les produits agricoles, le contexte diffère en raison, non pas de la demande mais de l'offre, suite à la dégradation des perspectives de récoltes.

Lire la suite >>


Flambée estivale sur les cours des matières premières alimentaires

L'exceptionnelle sécheresse mondiale met à mal les récoltes. En deux mois, le cours moyen des produits alimentaires a bondi de plus de 12% sur les marchés mondiaux. La perte de valeur de l'euro a accentué cette hausse pour les importateurs européens à près de 15%. La mise en place de nouvelles mesures de politiques monétaires aux Etats-Unis, en Europe et en Chine est en train de provoquer de fortes hausses sur les marchés de matières industrielles.

Lire la suite >>


Matières premières, tout baisse, même l'or !

Au mois d'octobre, le cours des matières premières importées en France a accéléré sa baisse. Les relevés effectués en novembre confirment ce recul (-10,6% sur le mois, après -3,2% en septembre). L'indice moyen des matières premières importées en France est ainsi revenu à son niveau enregistré en octobre 2010.

Lire la suite >>


Tempête sur le marché des matières premières

Jusqu'en février dernier, les cours des matières premières progressaient, depuis ils baissent. La gravité de la crise économique entamée en 2008 s'accentue avec la débâcle annoncée des finances publiques. Après un mois d'août en demi-teinte, le mois de septembre a été particulièrement violent pour les cours des matières premières.

Lire la suite >>


Matières premières : repli des cours

Les cours des matières premières importées en France ont reculé de 3,8% au 2ème trimestre de l'année. Ce repli est loin d'effacer les hausses enregistrées au cours des 12 derniers mois (+26%). L'incertitude économique mondiale entraine des baisses de prix plus ou moins marquées.

Lire la suite >>


Matières premières : cinq mois de hausse effacés

Les cours des matières premières importées en France ont reculé de 3% en mai. Ce repli replace le prix moyen des importations au niveau atteint en novembre dernier. Malgré la baisse, certaines matières premières coutent encore extrêmement cher. D'autres continuent leur progression.

Lire la suite >>