Résultats de recherche pour cours matieres agro industrielles

Matières premières hausse des cours en octobre 2016

A l'image de la remontée des cours pétroliers, les prix des autres matières premières ont rebondi depuis le début de l'année 2016. Pour les acheteurs français, le prix des importations a augmenté de 2% sur le mois en raison de la remontée du dollar.


Matières premières : rebond du cours des minerais

L'indice INSEE du prix des matières premières minérales augmente de 4,1% sur les deux premiers mois de 2016 après plus d'un an et demi de baisse. En février 2016, sur un an, le recul est de 17,5%. Le prix des produits agricoles destinés à l'alimentation et à l'industrie, quant à eux, demeurent en repli.


Matières premières : El Niño est annoncé

Au mois de mai 2015, l'indice INSEE du prix en dollars des matières premières importées progresse de 1,2% sur le mois. Toutefois, la dépréciation du dollar (-3% sur le mois) a bénéficié aux importateurs européens. L'indice des prix libellés en euros se replie ainsi sur le mois de 1,9%. Sur un an, l'indice en euros est en hausse de 10,8% (en baisse de 10% en devises), en raison de la chute de l'euro sur la période.


Matières premières : El Niño est annoncé

Au mois de mai 2015, l'indice INSEE du prix en dollars des matières premières importées progresse de 1,2% sur le mois. Toutefois, la dépréciation du dollar (-3% sur le mois) a bénéficié aux importateurs européens. L'indice des prix libellés en euros se replie ainsi sur le mois de 1,9%. Sur un an, l'indice en euros est en hausse de 10,8% (en baisse de 10% en devises), en raison de la chute de l'euro sur la période.


Matières premières : baisse des cours en avril 2015

Le ralentissement économique mondial, et notamment de l'industrie chinoise, continue d'influencer le cours des matières premières. En avril, l'indice INSEE du prix des matières premières importées (hors énergie), exprimé en dollar et en euro, est en repli de 1% sur le mois. Sur un an, compte tenu de la chute de l'euro (-22% sur cette période), l'évolution des cours des matières premières est différente selon la monnaie de référence : -12% en dollar et +13% en euro.


Matières premières : baisse des cours en avril 2015

Le ralentissement économique mondial, et notamment de l'industrie chinoise, continue d'influencer le cours des matières premières. En avril, l'indice INSEE du prix des matières premières importées (hors énergie), exprimé en dollar et en euro, est en repli de 1% sur le mois. Sur un an, compte tenu de la chute de l'euro (-22% sur cette période), l'évolution des cours des matières premières est différente selon la monnaie de référence : -12% en dollar et +13% en euro.


Matières premières : quatrième mois de recul des cours

En juin, le repli des cours de matières premières s'est amplifié. L'indice de valeur en euro des produits importés en France baisse de 3,7% sur le mois (-0,8% en mai). Que ce soient les métaux ou les produits agro-industriels, presque tous les produits sont touchés. La chute dépasse 9% pour l'argent, les bois de conifères, le caoutchouc, le café.


Matières premières : quatrième mois de recul des cours

En juin, le repli des cours de matières premières s'est amplifié. L'indice de valeur en euro des produits importés en France baisse de 3,7% sur le mois (-0,8% en mai). Que ce soient les métaux ou les produits agro-industriels, presque tous les produits sont touchés. La chute dépasse 9% pour l'argent, les bois de conifères, le caoutchouc, le café.


Nouvelles baisses sur les produits agroalimentaires

En janvier, les prix des matières premières importées en France ont majoritairement reculé. Les baisses les plus notables (près de 4% sur le mois) ont affecté les produits tropicaux et le sucre. Les prix des métaux non ferreux et des métaux précieux se sont repliés de près de 2% sur le mois. Par rapport aux cours observés il y a un an, les évolutions sont très contrastées.


Nouvelles baisses sur les produits agroalimentaires

En janvier, les prix des matières premières importées en France ont majoritairement reculé. Les baisses les plus notables (près de 4% sur le mois) ont affecté les produits tropicaux et le sucre. Les prix des métaux non ferreux et des métaux précieux se sont repliés de près de 2% sur le mois. Par rapport aux cours observés il y a un an, les évolutions sont très contrastées.