Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

  • Téléphone
  • App mobile
  • Ordinateur

Résultats de recherche pour evolution petrole

Pétrole : vers le seuil psychologique des 100$ pour 2019 ?

Finances et Gestion / Indices et taux 17 septembre 2018

Les prix des pétroles bruts ont diminué de 2,4% en août par rapport au mois dernier avec une cotation moyenne mensuelle du baril de Brent de la mer du Nord de 72,44$. Cependant, cela ne remet pas en cause les fondamentaux haussiers des cours. En effet, dans un contexte international déjà compliqué, les mesures américaines sur le pétrole iranien engendrent des craintes sur les marchés financiers. Bien que l'Iran soit le troisième producteur de brut au sein de l'OPEP, les géants du pétrole ont dû renoncer à investir sous peine de sanctions lourdes.

Lire la suite >>


L'inflation à son plus haut niveau depuis 2012 : une menace pour l'économie française ?

Après avoir franchie la barre des 2% en mai, l'inflation a atteint son plus haut niveau en France depuis 2012. En juillet, les prix à la consommation ont augmenté de +2,3% sur un an. Cette inflation continue résulte essentiellement d'une accélération des prix de l'énergie, de ceux des services et du tabac. Dès lors, le retour de l'inflation est-il une opportunité ou une menace pour l'économie française ?

Lire la suite >>


L'énergie pèse à nouveau sur l'inflation française en juin

Pour le mois de juin 2018, les prix à la consommation ont été stables sur un mois. Sur un an, les prix à la consommation progressent de +2,0%, comme le mois précédent. Cette stabilité de l'inflation globale cache des disparités entre une vive accélération des prix de l'énergie et un ralentissement des prix des services. Les prix des produits manufacturés reculent au même rythme que le mois précédent.

Lire la suite >>


Légère dégradation de la croissance française

La croissance française a été particulièrement faible au premier trimestre 2018 avec un taux de croissance du PIB à +0,2% après +0,7% au 4ème trimestre 2017 et cela en raison de la baisse de la contribution de la demande intérieure. Toutefois, l'INSEE maintient une perspective de croissance annuelle à +1,7% pour l'année 2018.

Lire la suite >>


Le pétrole au plus haut depuis 2014

Les prix mondiaux des pétroles bruts ont continué leur progression. Le baril de Brent de la mer du Nord frôle avec les 80 dollars, avec une moyenne mensuelle de près de 72 dollars pour le mois d'avril 2018. Dans le même temps, Moscou et Ryad relancent l'idée d'un déblocage de la production pour le troisième trimestre 2018.

Lire la suite >>


Le prix du pétrole dépasse 60 dollars/baril en octobre 2017

Avec une moyenne de 57,5 dollars le baril, le cours du Brent a atteint son niveau le plus haut depuis mai 2015. En progression de 24% depuis juin 2017, les cours ont progressé constamment depuis la mi-septembre, après une forte hausse en juillet et une baisse en août.

Lire la suite >>


Le millésime TVA 2017

La loi de finances pour 2017 et la loi de finances rectificative pour 2016 vous réservent quelques petites nouveautés en matière de TVA.

Lire la suite >>


Matières premières hausse des cours en octobre 2016

Finances et Gestion / Indices et taux 01 décembre 2016

A l'image de la remontée des cours pétroliers, les prix des autres matières premières ont rebondi depuis le début de l'année 2016. Pour les acheteurs français, le prix des importations a augmenté de 2% sur le mois en raison de la remontée du dollar.

Lire la suite >>


Le baril de Brent repasse la barre des 50 dollars

Le cours du pétrole poursuit son rebond après avoir chuté en janvier dernier à son plus bas niveau depuis 2004 passant sous les 28 dollars le baril. Le cours moyen de mai 2016 s'établit à plus de 47 dollars contre 42 dollars en avril, toutefois loin des cours de juin 2014, quand le baril d'or noir s'échangeait à 100 dollars.

Lire la suite >>


Economie française : timide reprise de l'activité

En 2015, la croissance française devrait dépasser 1% contre 0,2% en 2014. Pour les entreprises, les perspectives d'activité sont plus favorables entraînant une reprise des investissements. En 2016, l'amélioration devrait se poursuivre avec une croissance du PIB à 1,5%. Cependant, la persistance d'un chômage élevé tempère la consommation et les achats immobiliers des ménages.

Lire la suite >>