Résultats de recherche pour marche chinois

Economie française : premier bilan 2015 et perspectives 2016

Selon les premières estimations de l'INSEE, l'activité économique de la France, à l'image de l'économie mondiale, s'est montrée peu dynamique avec un taux de croissance du PIB de 1,1% contre 0,2% en 2014. En raison d'un taux de chômage élevé, la hausse du pouvoir d'achat des ménages n'a pas tonifié la consommation et les achats de logements. Faute de perspectives tangibles, les entreprises restent prudentes dans leur politique d'embauches et d'investissements.


Octobre 2015 : rebond des cours des produits agricoles

Au mois d'octobre 2015, le repli (-1,4%) de l'indice INSEE du prix des matières premières importées cache deux mouvements inverses des cours. Les cours des minerais, affectés par la baisse de la demande chinoise, reculent de 3,9% sur le mois, tandis que les prix des matières premières agricoles augmentent de près de 1% sur le mois en raison des perturbations climatiques.


Economie française : sortie de crise en 2015?

Après trois ans de croissance atone, les signes favorables à la reprise se multiplient. Tout d'abord, l'effondrement des cours pétroliers redonne du pouvoir d'achat aux ménages et améliore la marge des entreprises. Parallèlement, le repli de l'euro face au dollar améliore la compétitivité des exportations européennes. Enfin, la politique de la Banque centrale européenne soutient le financement des investissements des acteurs économiques à des taux d'intérêt très intéressants.


Economie française : sortie de crise en 2015?

Après trois ans de croissance atone, les signes favorables à la reprise se multiplient. Tout d'abord, l'effondrement des cours pétroliers redonne du pouvoir d'achat aux ménages et améliore la marge des entreprises. Parallèlement, le repli de l'euro face au dollar améliore la compétitivité des exportations européennes. Enfin, la politique de la Banque centrale européenne soutient le financement des investissements des acteurs économiques à des taux d'intérêt très intéressants.


Matières premières : l'euro efface la baisse des prix.

Sur le marché international, les cours des matières premières poursuivent leur baisse entamée depuis juillet 2014. Le repli atteint, en janvier 2015, 3,9% sur le mois et 8,3% sur un an. L'économie européenne ne profite que partiellement de la baisse des prix internationaux en raison de la chute de l'euro par rapport au dollar (-5,8% sur le mois ; -14,6% sur un an). Aussi, l'indice des prix des matières premières importées (hors pétrole) progresse de 1,8% sur le mois et de 7,3% sur un an.


Matières premières : l'euro efface la baisse des prix.

Sur le marché international, les cours des matières premières poursuivent leur baisse entamée depuis juillet 2014. Le repli atteint, en janvier 2015, 3,9% sur le mois et 8,3% sur un an. L'économie européenne ne profite que partiellement de la baisse des prix internationaux en raison de la chute de l'euro par rapport au dollar (-5,8% sur le mois ; -14,6% sur un an). Aussi, l'indice des prix des matières premières importées (hors pétrole) progresse de 1,8% sur le mois et de 7,3% sur un an.


Conjoncture économique : premier bilan de l'année 2013

L'activité économique de la France reste stable en 2013. Faute d'une amélioration de leurs perspectives mais aussi de leur marge, les entreprises réduisent, pour la deuxième année consécutive, leurs investissements tout en maintenant leurs stocks. Le pouvoir d'achat du revenu des ménages progresse en raison d'un ralentissement de l'inflation. Cela favorise un rebond de leur consommation après sa contraction exceptionnelle en 2012.


Matières premières : troisième mois de recul des cours

Selon l'INSEE, l'indice des prix des matières premières importées (hors énergie) est en baisse pour le troisième mois consécutif (-0,8% sur le mois ; -4,9% sur trois mois). A l'exception du cours des matières premières destinées à l'alimentation, l'ensemble des prix des produits recule. La contraction des cours de l'argent et de l'or sont parmi les plus notables.


TVA en Chine : l'expérience réussie à Shanghai se poursuit dans d'autres villes

La TVA a été introduite à titre d'essai à Shanghai en janvier 2012. Cette taxe vise à remplacer la taxe applicable sur les services, la " Business Tax ". Devant le succès de ce premier essai, le programme pilote va progressivement s'étendre à d'autres cités chinoises.


TVA en Chine : l'expérience réussie à Shanghai se poursuit dans d'autres villes

La TVA a été introduite à titre d'essai à Shanghai en janvier 2012. Cette taxe vise à remplacer la taxe applicable sur les services, la " Business Tax ". Devant le succès de ce premier essai, le programme pilote va progressivement s'étendre à d'autres cités chinoises.