Résultats de recherche pour revisiondeprix

Prix des matières premières : mouvements contrastés en mai 2016

Selon l'INSEE, le prix des matières premières importées (hors pétrole) en France progresse de 1,3% sur le mois de mai 2016. Toutefois, les cours des produits agricoles sont en hausse en raison de mauvaises récoltes tandis que l'abondance de stocks pénalise le cours des minéraux.


Matières premières : nouvelle baisse des cours des métaux en novembre 2015

Le mois de novembre a de nouveau été marqué par la baisse des cours des matières premières. Les diminutions les plus notables ont touché le cuivre, le minerai de fer et l'or. En revanche, les prix de produits agricoles tropicaux, affectés par les perturbations climatiques, sont en hausse.


Pétrole : l'OPEP sous pression

Les Etats membres de l'organisation des pays exportateurs de pétrole, entraînés par l'Arabie Saoudite, ont décidé, le 4 décembre 2015, de maintenir, une nouvelle fois, le statu quo. Les pays pétroliers continueront de produire sans chercher à relever les cours par le jeu des quotas régulateurs. Le cours moyen du baril de Brent s'établit à 46 dollars en novembre 2015 contre 48 dollars le mois précédent (soit un recul de 42% sur un an).


Septembre 2015 : Cours plancher pour les matières premières ?

Sur les marchés internationaux, les cours non seulement du pétrole, mais aussi du minerai de fer, du cuivre et du zinc ont atteint leur niveau le plus bas depuis 2009 voire 2008 pour certaines matières premières. Au mois de septembre 2015, le recul de l'indice INSEE du prix des matières premières importées est de 2% environ sur le mois (-16,6% sur un an). Convertis en euro, les cours se replient 2,7% (-4,3% sur un an).


Septembre 2015 : Cours plancher pour les matières premières ?

Sur les marchés internationaux, les cours non seulement du pétrole, mais aussi du minerai de fer, du cuivre et du zinc ont atteint leur niveau le plus bas depuis 2009 voire 2008 pour certaines matières premières. Au mois de septembre 2015, le recul de l'indice INSEE du prix des matières premières importées est de 2% environ sur le mois (-16,6% sur un an). Convertis en euro, les cours se replient 2,7% (-4,3% sur un an).


Matières premières : baisse des cours en avril 2015

Le ralentissement économique mondial, et notamment de l'industrie chinoise, continue d'influencer le cours des matières premières. En avril, l'indice INSEE du prix des matières premières importées (hors énergie), exprimé en dollar et en euro, est en repli de 1% sur le mois. Sur un an, compte tenu de la chute de l'euro (-22% sur cette période), l'évolution des cours des matières premières est différente selon la monnaie de référence : -12% en dollar et +13% en euro.


Matières premières : baisse des cours en avril 2015

Le ralentissement économique mondial, et notamment de l'industrie chinoise, continue d'influencer le cours des matières premières. En avril, l'indice INSEE du prix des matières premières importées (hors énergie), exprimé en dollar et en euro, est en repli de 1% sur le mois. Sur un an, compte tenu de la chute de l'euro (-22% sur cette période), l'évolution des cours des matières premières est différente selon la monnaie de référence : -12% en dollar et +13% en euro.


Avril 2015 : rebond confirmé du cours du pétrole

Depuis la mi-mars, le prix du brut ne cesse de progresser. Le baril de Brent franchit, le 15 avril, la barre des 60 dollars, le cours moyen s'établissant à 59,61 dollars contre 55,89 en mars. A moyen terme, les prix du pétrole demeurent influencés par une production mondiale excédant toujours une consommation peu dynamique.


Avril 2015 : rebond confirmé du cours du pétrole

Depuis la mi-mars, le prix du brut ne cesse de progresser. Le baril de Brent franchit, le 15 avril, la barre des 60 dollars, le cours moyen s'établissant à 59,61 dollars contre 55,89 en mars. A moyen terme, les prix du pétrole demeurent influencés par une production mondiale excédant toujours une consommation peu dynamique.


Mars 2015 : le cours du pétrole bloqué en dessous de 60 dollars/baril

Après avoir atteint le plancher de 48 dollars en janvier dernier, le prix du baril de Brent s'est ressaisi. Il est remonté à 58 dollars/baril en février 2015, puis il a même crevé la barre des 60 dollars au début du mois pour finalement redescendre à la fin du mois de mars à 55 dollars. L'OPEP estime que les prix devraient rester stables.