SVP
Actualité

53 mesures du gouvernement pour économiser l'eau

Date de publication
Temps de lecture
3min
53 mesures du gouvernement pour économiser l'eau
Le président Emmanuel Macron a présenté le 30 mars, le "plan eau" qui comprend 53 mesures pour mieux gérer cette ressource. En voici les principales.

Mise en place d'un plan de sobriété

L'une des principales mesures du plan est l'objectif de réduire de 10% l'eau prélevée d'ici à 2030 dans le pays. Toutes les filières économiques sont concernées. Elles devront établir un plan de sobriété pour l'eau pour contribuer à l'atteinte de cet objectif dès 2023.

Une campagne de communication grand public sera lancée pour inciter à la sobriété. Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d'un "EcoWatt de l'eau" qui repose sur le modèle de l'instrument mis en place pour réduire la consommation d'électricité en cas de risques de coupure.

Réutilisation des eaux usées et de pluie

Le gouvernement souhaite désormais atteindre 10 % de réutilisation de ses eaux usées contre 1% aujourd'hui. Pour répondre à cet objectif, il va lancer 1.000 projets en cinq ans pour recycler et réutiliser l'eau et in fine, représentant 300 millions de mètres cubes, soit 3 piscines olympiques par commune.

Des moyens supplémentaires pour les agences de l'eau

Les agences de l'eau, fortement contributrices des projets destinés à mieux gérer, préserver ou réutiliser la ressource en eau vont voir leur budget "augmenter de 500 millions d'euros". Le plafond de dépenses de ces agences sera supprimée.

180 millions d'euros alloués pour résorber les fuites d'eau en urgence dès 2024

Face aux investissements importants à faire pour réduire les fuites (170 collectivités points noirs avec des taux de fuites supérieurs à 50%) et pour sécuriser l'alimentation en eau potable (notamment les 2000 communes ayant connu des tensions en 2022), 180M€/an d'aides supplémentaires des agences de l'eau seront dédiées au petit cycle de l'eau, conditionnés à une amélioration durable de la gestion de leur patrimoine. Les aides des agences de l'eau aux collectivités seront conditionnées à des objectifs de performance de gestion de leur patrimoine.

Tarification progressive de l'eau

La tarification de l'eau va évoluer. Les premiers mètres cubes seront facturés à prix coûtant et au-delà d'un certain niveau, les mètres cubes seront plus chers pour inciter à la sobriété.

Une agriculture transformée

Dans le secteur agricole, toutes les nouvelles installations devront être adaptées au changement climatique avec des diagnostics eau, sols et adaptation intégrés aux aides à l'installation. Pour faire évoluer le stockage de l'eau, un fonds de 30 millions d'euros sera déployé pour financer des techniques qui favorisent la recharge des nappes.

Prévention des pollutions

Dès 2024, le soutien aux pratiques agricoles à bas niveau d'intrants sur les aires d'alimentation de captage sera renforcé via les agences de l'eau : revalorisation des mesures agro-environnementales et climatiques (MAEC) et aides à la bio revalorisées sur les aires alimentation de captage à hauteur de 50M€/an ; prolongation de l'expérimentation des paiements pour services environnementaux (PSE) jusqu'à la fin de la programmation PAC à hauteur de 30M€/an ; aide à l'acquisition foncière par les collectivités à hauteur de 20M€/an.


Partager

Pour ne rien manquer

inscrivez-vous à notre newsletter

Cochez cette case si vous acceptez de recevoir notre newsletter. Afin d'en savoir plus sur l'utilisation de vos données personnelles, rendez-vous sur notre politique de confidentialité de protection des données personnelles. Dans le cas où vous voudriez vous désinscrire de votre newsletter, cliquez sur le lien se trouvant en bas de celle-ci afin de nous notifier de votre décision.