SVP
Actualité

Activité partielle de longue durée (APLD) : mise à jour des questions-réponses

Date de publication
Temps de lecture
2min
Activité partielle de longue durée (APLD) : mise à jour des questions-réponses
Trois fiches pratiques ont été mises à jour sur le site du ministère du Travail au sujet de l'activité partielle de longue durée. Les questions-réponses portent notamment sur l'activité partielle dans le contexte de la guerre en Ukraine.

Activité partielle de longue durée (APLD)

Deux fiches pratiques, dont une en format de questions-réponses ont été mises à jour le 5 mai 2023 sur le site du ministère du Travail. Elles prennent en compte le nouveau taux horaire plancher de l'allocation qui est fixé à 9,12 euros.

Pour rappel ce plancher ne s'applique pas aux salariés non soumis à une rémunération au moins équivalente au SMIC horaire (apprentis, contrat d'apprentissage, salariés en contrat d'engagement éducatif, etc.).

Les questions-réponses suivants ont aussi été mis à jour :

- Jusqu'à quelle date le dispositif de longue durée peut être mobilisé ?

- Les salariés en contrat court (CDDU, contrats saisonniers) peuvent-ils être couverts par le dispositif d'activité partielle de longue durée ?

- En cours d'accord, l'employeur constate que les salariés concernés ont dépassé les 40 % maximum de réduction d'activité sur la durée totale de recours au dispositif (dans la limite de 48 mois). Que va-t-il se passer ?

- Dois-je déposer une demande d'autorisation en plus du dépôt de l'accord ou du document ?

- Quelles sont les conditions de renouvellement du dispositif ?

- Comment s'articule l'APLD avec le dispositif d'activité partielle pour les personnes vulnérables ?

AP/APLD dans le contexte du conflit en Ukraine

Selon une fiche pratique sur l'activité partielle et l'activité partielle de longue durée dans le contexte de la guerre en Ukraine, l'employeur recevra de l'ASP une allocation d'activité partielle équivalente à 36 % de la rémunération brute antérieure du salarié, dans la limite de 36 % de 4,5 Smic, avec un plancher de 8,21 euros (montant applicable aux demandes d'indemnisation relatives aux heures non travaillées à compter du 1er mai 2023).


Partager

Information juridique et réglementaire

Sécurisez votre gestion quotidienne et accélérez votre développement.

Voir l'offre

Pour ne rien manquer

inscrivez-vous à notre newsletter

Cochez cette case si vous acceptez de recevoir notre newsletter. Afin d'en savoir plus sur l'utilisation de vos données personnelles, rendez-vous sur notre politique de confidentialité de protection des données personnelles. Dans le cas où vous voudriez vous désinscrire de votre newsletter, cliquez sur le lien se trouvant en bas de celle-ci afin de nous notifier de votre décision.