SVP
Actualité

Actualité jurisprudentielle du secteur public : fin 2016

Date de publication
Temps de lecture
3min
Actualité jurisprudentielle du secteur public : fin 2016
Ci-dessous quelques jurisprudences marquantes publiées ces dernières semaines. Figurent des précisions sur la requalification d'une convention en délégation de service public, la méthode d'analyse des offres, ou le recours à la transaction. Retrouvez également la possibilité d'installer une crèche de noël et le principe de laïcité, la présence d'un conseiller intéressé à un plan local d'urbanisme ou encore le rôle du maire face à une demande de communication de la liste électorale.

Organisation des collectivités

L'installation d'une crèche de Noel, au sein de propriétés publiques, n'est possible que si elle présente un caractère culturel, artistique ou festif, sans exprimer la reconnaissance d'un culte ou marquer une préférence religieuse.

CE, 9 novembre 2016, req. 395122



Le maire peut refuser de communiquer une copie de la liste électorale à un demandeur dès lors qu'il dispose de raisons sérieuses de penser que celui-ci en aura un usage, au moins partiellement, commercial. L'engagement du demandeur de ne pas en faire un tel usage n'étant pas nécessairement suffisant, le maire peut solliciter toutes précisions utiles pour s'assurer de sa sincérité.

CE, 2 décembre 2016, req.388979



La présence d'un conseiller municipal intéressé aux travaux préparatoires et aux débats concernant le classement d'une parcelle d'un plan local d'urbanisme n'entraine pas l'annulation de la délibération, sauf s'il ressort que, du fait de son influence, la délibération prend en compte son intérêt personnel.

CE, 12 octobre 2016, req. 387308



Une commune peut désigner ses conseillers communautaires (dans le cadre d'une fusion) avant que l'établissement public de coopération intercommunale n'ait une existence légale, puisque les modalités de représentation ont déjà été définies, notamment par arrêté préfectoral.

CE, 16 novembre 2016, req. 398262



Contrats publics

Confier l'exploitation de sites touristiques à un tiers en imposant seulement des jours d'ouverture et le respect du caractère historique et culturel du site n'est pas suffisant pour qualifier le contrat de délégation de service public.

L'administration n'avait, en l'espèce, exercé de contrôle ni sur le montant des droits d'entrée, ni sur les horaires d'ouverture et n'a prescrit aucune obligation relative à l'organisation de visites guidées ou d'activités culturelles ou à l'accueil de publics particuliers.

CE, 9 décembre 2016, req. 396352



La rupture unilatérale par la personne publique des négociations préalables à la passation d'un contrat n'est pas de nature à engager sa responsabilité pour faute - sauf si la personne publique a incité son partenaire à engager des dépenses en lui donnant, à tort, l'assurance qu'un tel contrat serait signé.

De plus, les concessions réciproques consenties par les parties à une transaction doivent être appréciées par le juge administratif de manière globale.

CE, 9 décembre 2016, req. 391840



Pour sélectionner une offre, un pouvoir adjudicateur peut choisir d'élaborer plusieurs commandes fictives et de tirer au sort, avant l'ouverture des plis, celle à partir de laquelle le critère du prix sera évalué si

- les simulations correspondent toutes à l'objet du marché,

- le choix du contenu de la simulation n'a pas pour effet d'en privilégier un aspect particulier de telle sorte que le critère du prix s'en trouverait dénaturé et

- si le montant des offres proposées par chaque candidat est reconstitué en recourant à la même simulation.

CE, 16 novembre 2016, req. 401660



Publicité

La surface unitaire d'une publicité prend en compte non pas la seule surface d'une publicité lumineuse apposée sur un dispositif publicitaire, mais le dispositif lui-même dont le principal objet est de recevoir cette publicité, c'est-à-dire la surface du panneau tout entier.

CE, 20 octobre 2016, req. 395494




Partager

Pour ne rien manquer

inscrivez-vous à notre newsletter

Cochez cette case si vous acceptez de recevoir notre newsletter. Afin d'en savoir plus sur l'utilisation de vos données personnelles, rendez-vous sur notre politique de confidentialité de protection des données personnelles. Dans le cas où vous voudriez vous désinscrire de votre newsletter, cliquez sur le lien se trouvant en bas de celle-ci afin de nous notifier de votre décision.