SVP
Actualité

Covid-19 : les modalités de prise en charge des tests changent

Date de publication
Temps de lecture
3min
Covid-19 : les modalités de prise en charge des tests changent
L'arrêté du 14 octobre 2021 paru au Journal officiel du 15 octobre fait évoluer le remboursement des tests de dépistage du Covid. En effet, dans le cadre de l'adaptation de la stratégie vaccinale, la prise en charge des tests par l'assurance maladie est limitée à quelques cas, en les subordonnants, le cas échéant, à prescription médicale. Ces mesures sont applicables depuis le 15 octobre.

Fin de la gratuité

Le remboursement des tests dits de "confort", notamment pour obtenir un passe sanitaire provisoire en vue d'un événement ou d'un voyage n'est plus assurée.

Depuis le 15 octobre 2021, les tests de dépistage, antigéniques et PCR, restent gratuits sans avance de frais pour les personnes suivantes sans prescription médicale :

  • personne ayant un schéma vaccinal complet (hors dose de rappel) : présentation du certificat de vaccination (format numérique ou papier) ;
  • personnes pour lesquels le vaccin Covid-19 est contre-indiqué : présentation du certificat de contre-indication ;
  • personnes présentant un certificat de rétablissement à la suite d'une contamination par la Covid-19 : présentation du certificat (format numérique ou papier) ;
  • mineurs : présentation de la pièce d'identité ;
  • élèves du secondaire, de classes préparatoires ou de BTS de plus de 18 ans identifiés comme contact à risque : courrier type de l'éducation nationale ;
  • personnes identifiées comme personnes contacts par l'Assurance maladie ou l'Agence régionale de santé (ARS) : présentation de la notification dans l'application TousAntiCovid ou mail, SMS ou justificatif nominatif ;
  • personne faisant l'objet : d'un dépistage collectif organisé par une agence régionale de santé (ARS), ou une préfecture au sein de populations ciblées, de cluster ou de suspicion de cluster, ou de tests à large échelle à visée épidémiologique sur un territoire déterminé,
  • assuré faisant l'objet d'un dépistage organisé par un établissement d'enseignement ;
  • personnes réalisant un examen RT-PCR de confirmation ou de criblage de variant suite à un test antigénique positif de moins de 48 heures : présentation du résultat du test antigénique ;
  • personnes se déplaçant entre la métropole et les territoires d'Outre-mer, ainsi que la Nouvelle-Calédonie, pour ce qui concerne les tests à réaliser à leur arrivée ou à l'issue d'une période d'isolement, y compris prophylactique, ou de quarantaine : présentation soit d'un justificatif de transport et de la déclaration sur l'honneur ;
  • personnes provenant d'un pays classé dans les zones orange ou rouge : présentation d'un justificatif de transport ou de déclaration sur l'honneur.

D'autres situations ouvrent droit à une prise en charge à 100 % uniquement si le test est prescrit par un médecin, ou une sage-femme :

  • présence de symptômes de l'infection de la Covid-19, pour un examen ou test à réaliser dans les 48 heures suivant la prescription ;
  • soins programmés, pour un examen ou un test à réaliser dans les 72 heures précédant la date de l'intervention ; l'ordonnance de prescription mentionne la date de l'intervention ;
  • à titre exceptionnel, et dans l'intérêt de la protection de la santé, pour les femmes enceintes et les membres restreints de la famille avec lesquels elles résident ou sont en contact fréquent, sur prescription de la sage-femme d'un examen de dépistage ou un test de détection du SARS-CoV-2 inscrit à la nomenclature des actes de biologie médicale.

Prix des tests pour l'assuré

Dans une note du 14 octobre 2021, la DGS (Direction générale de la santé) précise les tarifs des tests de dépistage du Covid. Les prix facturés sont identiques à ceux pris en charge par l'Assurance maladie.

Pour les tests RT-PCR sur prélèvement nasopharyngé, réalisés dans des laboratoires de biologie médicale, le prix est de 43,89 €.

Pour les tests antigéniques, le tarif varie selon les professionnels de santé qui les réalisent, le jour et le lieu où ils sont effectués (semaine/dimanche, domicile/cabinet, métropole ou outre-mer).

Ainsi un test en officine coûte 25,01 euros la semaine, 25,54 s'il est fait par un infirmier et 45,11 par un médecin ou une sage-femme (incluant le prix de la consultation).

Les tarifs à domicile sont de 29,01 euros pour un infirmier et 29,45 euros pour un masseur- kinésithérapeute.


Partager

Pour ne rien manquer

inscrivez-vous à notre newsletter

Cochez cette case si vous acceptez de recevoir notre newsletter. Afin d'en savoir plus sur l'utilisation de vos données personnelles, rendez-vous sur notre politique de confidentialité de protection des données personnelles. Dans le cas où vous voudriez vous désinscrire de votre newsletter, cliquez sur le lien se trouvant en bas de celle-ci afin de nous notifier de votre décision.