SVP
Actualité

Fortes chaleurs : quelles précautions à prendre pour les employeurs ?

Date de publication
Temps de lecture
2min
Fortes chaleurs : quelles précautions à prendre pour les employeurs ?
Le ministère du travail précise, dans un communiqué, les précautions à prendre par l'employeur pour protéger ses salariés des fortes chaleurs.

Fortes chaleurs : ouverture de la veille saisonnière

Le ministère du travail rappelle, dans un communiqué publié le 1er juin 2022, que la période de veille saisonnière est ouverte comme chaque année du 1er juin au 15 septembre. Cette période de l'année implique pour l'employeur de prendre des précautions particulières pour protéger ses salariés des fortes chaleurs au travail.

Voici quelques recommandations du ministère du travail :

  • Mettre en place une organisation adaptée pour limiter l'exposition des travailleurs aux fortes chaleurs, par des horaires décalés et des pauses plus fréquentes par exemple ;
  • Privilégier le télétravail lorsque cela est possible ;
  • Mettre à la disposition des travailleurs de l'eau potable et fraîche ;
  • S'assurer que le port des protections individuelles est compatible avec les fortes chaleurs ;
  • Contrôler le bon renouvellement de l'air dans les locaux fermés ;
  • Surveiller la température des locaux ;
  • Fournir aux salariés des moyens de protection contre les fortes chaleurs.

Pour veiller à que ces mesures de précaution soient bien appliquées en entreprise, l'inspection du travail et les services de santé au travail sont mobilisés pendant cette période.

Le ministère du travail indique que si la vigilance rouge est déclenchée dans un département, l'employeur doit réévaluer quotidiennement les risques d'exposition, et ce pour chacun des salariés.

Fortes chaleurs : le cas du travail en extérieur

Pendant la période de veille saisonnière, les travailleurs en extérieur sont particulièrement à risque. Le ministère du travail recommande aux employeurs plusieurs mesures supplémentaires :

  • Aménager le poste des travailleurs de façon à ce qu'ils soient protégés des fortes chaleurs ;
  • Prévoir un local permettant leur accueil ou modifier leurs horaires de chantier ;
  • Mettre à disposition de chaque salarié au moins trois litres d'eau par jour.

Pendant cette période particulière, la suspension d'activité peut-être nécessaire pour garantir la santé et la sécurité des salariés, particulièrement dans le secteur du BTP. Les employeurs peuvent, dans ce cas, avoir plusieurs recours comme l'activité partielle, la récupération d'heures ou bien le dispositif "chômage intempéries".

Toutes ces recommandations sont davantage détaillées dans une fiche pratique mise à jour par le ministère du travail à la même date.


Partager

Information juridique et réglementaire

Sécurisez votre gestion quotidienne et accélérez votre développement.

Voir l'offre

Pour ne rien manquer

inscrivez-vous à notre newsletter

Cochez cette case si vous acceptez de recevoir notre newsletter. Afin d'en savoir plus sur l'utilisation de vos données personnelles, rendez-vous sur notre politique de confidentialité de protection des données personnelles. Dans le cas où vous voudriez vous désinscrire de votre newsletter, cliquez sur le lien se trouvant en bas de celle-ci afin de nous notifier de votre décision.