SVP
Actualité

France Services : un bilan positif mais un modèle financier à repenser

Date de publication
Temps de lecture
2min
France Services : un bilan positif mais un modèle financier à repenser
Bernard Delcros, rapporteur spécial des crédits de la politique des territoires, a publié un premier bilan du dispositif Maisons France Services dont le but est de répondre à un besoin crucial d'accessibilité et de proximité des services publics.

Un bilan satisfaisant...

Le rapport montre que l'évolution des MSAP (maisons de services au public) vers les France services, a permis une réelle montée en gamme des maisons grâce à un cadre plus clair, un cahier des charges exigeant et des partenariats conclus avec des opérateurs nationaux, permettant ainsi de répondre partiellement aux insuffisances de certaines MSAP.

Par ailleurs, il indique que le nombre de Maisons France Services a presque doublé en deux ans pour atteindre 2 197 maisons en avril 2022, contre 1 123 MSAP labellisées en 2019, à la fois en secteur rural et en quartiers prioritaires de la ville.

Ce dispositif est également bien perçu du côté des usagers et des élus locaux :

- 93,4 % des usagers sont satisfaits de leur démarche en France services.

- Quant aux 520 élus locaux interrogés par la plateforme de consultation du Sénat, seuls 6,5 % considèrent que le dispositif n'est pas pertinent.

...mais des points à améliorer

De nombreuses améliorations restent à faire, notamment sur le plan financier. Les maisons France services doivent désormais devenir des vecteurs de cohésion sociale, de véritables lieux d'accueil et d'échange fédérant un maximum de services aux habitants. Il faut également éviter l'essoufflement de la dynamique France services et se projeter dès maintenant dans la prochaine génération de maisons, plus ambitieuse et répondant davantage aux besoins des usagers.

Afin de s'orienter vers des Maisons France Services nouvelle génération, Bernard DELCROS préconise plusieurs mesures à travers 27 recommandations :

- L'amélioration et la consolidation du cadre existant, au travers du développement de nouveaux services en partenariat avec les neuf opérateurs déjà présents.

- Le renforcement du maillage territorial en milieu rural si besoin en mettant en place des services de transport à la demande dans les territoires dépourvus de transport en commun.

- Un financement plus prononcé de l'État qui doit accompagner cette nouvelle ambition par un soutien financier adapté à la réalité des coûts de fonctionnement des maisons France.


Partager

Pour ne rien manquer

inscrivez-vous à notre newsletter

Cochez cette case si vous acceptez de recevoir notre newsletter. Afin d'en savoir plus sur l'utilisation de vos données personnelles, rendez-vous sur notre politique de confidentialité de protection des données personnelles. Dans le cas où vous voudriez vous désinscrire de votre newsletter, cliquez sur le lien se trouvant en bas de celle-ci afin de nous notifier de votre décision.