SVP
Actualité

La startup du mois : «Apitrak»

Date de publication
Temps de lecture
3min
La startup du mois : «Apitrak»
Créée en mars 2016, Apitrak a développé une solution de géolocalisation des matériels médicaux. Les différents biens mobiliers (brancards, fauteuils roulants, échographes, lits, bouteilles de gaz, etc.), sont équipés d'une balise de géolocalisation. Ainsi, ils peuvent être localisés par le personnel hospitalier, grâce à une application en ligne accessible sur ordinateur ou sur smartphone.

La géolocalisation à l'intérieur des bâtiments

La géolocalisation " indoor " englobe les différentes solutions permettant de localiser un bien ou une personne à l'intérieur d'un lieu clos (bâtiment, centre commercial...). Il existe plusieurs technologies en concurrence. La plus courante repose sur des balises Bluetooth Low Energy (BLE), une déclinaison de la norme Bluetooth standardisée dans la plupart des équipements mobiles. Ces balises sont des petits appareils alimentés par batterie qui transmettent un signal dans un rayon restreint, de l'ordre de 20 mètres. Lorsque le consommateur passe à proximité d'une balise, son smartphone va capter ce signal et le transformer en offre personnalisée.

Une autre technologie se base sur la triangulation du signal WIFI émis par un équipement mobile. Elle suppose une densité importante de bornes WIFI et est utilisée surtout dans les centres commerciaux, pour informer les consommateurs se trouvant devant une boutique. C'est d'ailleurs cette technologie qu'utilise Apitrak. Au préalable, l'entreprise réalise une cartographie Wi-Fi de l'établissement, un " finger printing ". La balise installée sur l'équipement va ainsi pouvoir déterminer sa position et la transmettre au système d'information hospitalier.

Une troisième technologie, plus complexe, utilise le magnétisme naturel. Les structures en acier d'un bâtiment, sous l'influence du champ magnétique de la Terre, génèrent un " paysage magnétique unique ". En utilisant le capteur magnétique intégré au smartphone (la boussole) ainsi que d'autres technologies de détection, le logiciel peut repérer et suivre l'emplacement d'un utilisateur à l'intérieur avec une précision de quelques mètres.

Enfin, il existe la RFID, couramment utilisée pour la détection de marchandises, le LiFi ou encore l'ultralarge bande (UWB) qui peuvent également répondre à un besoin de localisation sur des zones définies géographiquement.

Le secteur hospitalier est demandeur d'une telle solution

La balise peut assurer la localisation de tous types d'équipements grâce à une batterie dont la durée de vie est de plusieurs années. Si le centre hospitalier dispose d'un réseau WiFi interne, aucune infrastructure supplémentaire n'est nécessaire.

D'après les créateurs de l'entreprise, Vincent Lê et Olivier Meunier, une infirmière perd jusqu'à 30 minutes par jour à rechercher du matériel médical dans un hôpital. Ce seraient donc plus de 92 000 heures qui seraient passées à rechercher un échographe, un ECG ou même un lit dans un CHU. Connaissant les difficultés qui se posent dans ce secteur en termes de personnel, un gain sur le temps de travail est forcément une bonne nouvelle.

Un marché en forte croissance

Selon le cabinet Markets&Markets, le marché de la géolocalisation indoor devrait passer de 7,11 milliards de dollars en 2017 à 40,99 milliards de dollars en 2022, soit un taux de croissance annuel moyen de 42% sur 5 ans. Le secteur de la distribution, pour transmettre de l'information à destination des consommateurs qui se trouvent à proximité d'une enseigne ou d'un produit, est le plus demandeur de ces technologies. Mais la santé et le tourisme complètent le podium des principaux secteurs utilisateurs.

Le marché n'est toutefois pas encore stabilisé et de nombreux acteurs apparaissent chaque année. Plusieurs entreprises françaises sont déjà présentes et notamment Fidzup qui se positionne sur le marché de la distribution, Pole Star, l'un des pionniers sur les marchés industriels et commerciaux, ou encore Ticatag, Insiteo, BlinkSight, BeSpoon ou encore Ubudu. Si le secteur de la distribution est déjà largement couvert, les biens et équipements professionnels cherchent encore la solution idéale.

Un financement pour se développer

Apitrak vient de lever, en septembre 2017, un financement d'un million d'euros auprès de divers investisseurs (Crédit Agricole Alpes Développement, Angelor, WeLikeStartup-lnvestessor, Savoie Mont-Blanc Angels,Bpifrance). Avec cette levée de fonds, elle compte poursuivre son développement.

" Notre objectif est de poursuivre la dynamique commerciale en France, mais aussi à l'international, et d'accélérer en parallèle la R&D afin de conserver notre avance technologique ", explique Vincent Lê.

Dans ce but, elle va recruter des commerciaux et sera présente au CES (Consumer Electronics Show) de Las Vegas en janvier prochain.


Partager

Conseil en intelligence économique

Validez vos orientations stratégiques, anticipez et sécurisez vos prises de décision.

Voir l'offre

Articles qui pourraient vous intéresser

La startup du mois : DreamQuark
Actualité

La startup du mois : DreamQuark

La startup du mois : Prynt
Actualité

La startup du mois : Prynt

Pour ne rien manquer

inscrivez-vous à notre newsletter

Cochez cette case si vous acceptez de recevoir notre newsletter. Afin d'en savoir plus sur l'utilisation de vos données personnelles, rendez-vous sur notre politique de confidentialité de protection des données personnelles. Dans le cas où vous voudriez vous désinscrire de votre newsletter, cliquez sur le lien se trouvant en bas de celle-ci afin de nous notifier de votre décision.