SVP
Actualité

Mobilité interne : levier de votre marque employeur

Date de publication
Temps de lecture
6min
Mobilité interne : levier de votre marque employeur
En quoi la mobilité interne permet-elle de développer votre marque employeur ? Quels sont ses avantages pour l'entreprise ?

En quoi la mobilité interne peut-elle améliorer votre marque employeur ?

Instaurer un processus de mobilité interne impacte positivement votre marque employeur. Pourquoi ? Les collaborateurs souhaitent développer leur employabilité et bénéficier de perspectives d’évolution de carrière intéressantes. Dans un contexte où les difficultés de recrutement font rage au sein de certains secteurs, améliorer votre marque employeur est donc devenu indispensable. Alors, quels sont les avantages de la mobilité interne ? Comment la mettre en place dans l’entreprise ?

Qu’est-ce que la mobilité interne ?

Véritable enjeu RH, la mobilité interne désigne le changement de poste d’un salarié au sein de l’entreprise. Pour rappel, l’employeur a l’obligation de veiller à l’évolution des compétences de ses collaborateurs, dans l’optique de maintenir leur employabilité sur le marché du travail. La mobilité interne peut prendre différentes formes :

  • verticale
  • horizontale
  • géographique

La mobilité interne “verticale” (ou fonctionnelle) se réfère à une promotion impliquant davantage de responsabilités au sein de l’entreprise. Lorsqu'elle est “horizontale” (ou transversale), la mobilité permet au collaborateur de changer de poste (service actuel ou différent), tout en conservant un statut équivalent au sien. Enfin, si le processus de mobilité interne concerne un changement de site, il s’agit d’une mobilité géographique. Le salarié peut demander à bénéficier de la mobilité interne lors de son entretien annuel ou de tout autre entretien professionnel. Dans ce cas, nous parlons de mobilité volontaire. En revanche, si la mobilité est requise par le manager, elle se nomme mobilité interne pilotée. Quant au processus de recrutement interne, il est semblable à celui d’un recrutement externe. Tout d’abord, le salarié candidat postule à l’offre d’emploi en question. Puis, les professionnels des ressources humaines pré-sélectionnent certains profils en fonction de leurs compétences techniques ou leurs soft skills, avant d'organiser des entretiens pour chacun des postes à pourvoir.

Quels sont ses avantages ?

À l’heure de la Grande Démission aux Etats-Unis et du “quiet quitting”, la marque employeur occupe une place centrale dans la capacité de l'entreprise à motiver et attirer les talents. La mobilité interne, elle, représente justement un levier de développement de votre marque employeur. Selon une étude Hays datant de 2021, 60% des collaborateurs préféreraient bénéficier d’une mobilité interne à un mouvement externe. En effet, les salariés souhaitent plus que jamais développer leur employabilité et leurs compétences (soft skills ou hard skills). Ce qui paraît logique puisque selon le rapport de Dell et de l'Institut pour le Futur en 2017 « 85% des métiers qui seront exercés en 2030 n’existent pas encore ». Offrir aux talents une perspective d’évolution de carrière intéressante, par le biais de la formation professionnelle, représente donc un bon moyen de les maintenir engagés. Tout en diminuant les risques de turnover et en améliorant votre performance globale. Un des avantages de la mobilité interne concerne la phase d'intégration du collaborateur. En recrutant en interne, vous réduisez la période d’adaptation du salarié à son nouveau poste. Ce dernier connaît déjà l’entreprise, ses valeurs et son fonctionnement. De plus, il a déjà tissé des liens avec d’autres salariés, ce qui participe à le rendre opérationnel et à développer sa performance plus rapidement. Enfin, la mobilité interne est au service de la performance de l’entreprise. Ce processus permet effectivement à l’entreprise de réduire ses coûts de recrutement. Pourquoi ? Diffuser en interne vos offres d’emploi vous permet d’économiser le coût de diffusion sur un jobboard ou bien d’avoir recours à un cabinet de recrutement. Par ailleurs, selon une enquête de myRHline sur le sujet en 2022, les entreprises qui pratiquent la mobilité interne réussissent 1/3 de leurs recrutements via ce processus et 56% considèrent qu’il est plus performant que le recrutement à l’externe. Instaurer une politique de mobilité interne offre donc de nombreux avantages à l’entreprise. Celle-ci représente un véritable atout pour la marque employeur. Ainsi, votre capacité à attirer de nouveaux candidats est également améliorée. Mais, comment mettre en place la mobilité interne au sein de l’entreprise ?

Comment développer la mobilité interne ?

Aujourd’hui, plus de la moitié des entreprises françaises (53 %) disposent d’un processus de mobilité interne. Mais pour instaurer cette démarche, vous devez tout d’abord donner envie aux salariés de postuler en interne. Comment procéder ? Pour commencer, vous devez retravailler votre discours et l’aligner avec votre culture d’entreprise. De plus, il est essentiel d’adapter votre modèle managérial afin que les collaborateurs se sentent suffisamment en confiance et écoutés pour faire part de leur demande d’évolution de carrière à leur manager. Vous pouvez aussi mettre en place une stratégie de GEPP (Gestion des Emplois et Parcours Professionnels), anciennement GPEC (Gestion Prévisionnelles des Emplois et Compétences), vous permettant d’appréhender les mutations du monde du travail (organisationnelles, technologiques, économiques, sociaux, juridiques …) grâce à la cartographie de vos compétences et ressources en interne : emplois, âge, qualifications…

Bon à savoir : la GEPP est obligatoire au sein des entreprises de plus de 300 salariés et des groupes de dimension communautaire d’au moins 150 salariés. Elle doit faire l’objet de négociations professionnelles triennales.

Rédiger une charte de mobilité interne constitue aussi un bon moyen de formaliser votre politique de mobilité interne. Vous pouvez y inclure les conditions d’ouverture d’un poste, celles pour y postuler, les moyens et outils à disposition, la politique de rémunération, le processus de candidature, de sélection, de formation… Enfin, vous devez faire connaître votre dispositif de mobilité interne à toute l’organisation. Il est donc indispensable de communiquer à propos de vos postes à pourvoir et des perspectives d’évolution internes. Vous pouvez par exemple diffuser des annonces ou même créer un espace de recrutement interne dédié. Pour centraliser les informations RH relatives à la mise en place de la mobilité interne, vous pouvez intégrer un outil à votre intranet. En effet, un SIRH vous permet d’automatiser vos process RH pour ne plus perdre de temps dans des tâches chronophages. Grâce à SVP SIRH, vous maîtrisez vos coûts, sécurisez vos données et dématérialisez vos ressources humaines. 

 Plus de conseils        


Partager

Information juridique et réglementaire

Sécurisez votre gestion quotidienne et accélérez votre développement.

Voir l'offre

Pour ne rien manquer

inscrivez-vous à notre newsletter

Cochez cette case si vous acceptez de recevoir notre newsletter. Afin d'en savoir plus sur l'utilisation de vos données personnelles, rendez-vous sur notre politique de confidentialité de protection des données personnelles. Dans le cas où vous voudriez vous désinscrire de votre newsletter, cliquez sur le lien se trouvant en bas de celle-ci afin de nous notifier de votre décision.