SVP
Actualité

Personnel des domaines skiables : réponse du Gouvernement sur le droit au chômage des salariés de la filière nordique

Date de publication
Temps de lecture
2min
Personnel des domaines skiables : réponse du Gouvernement sur le droit au chômage des salariés de la filière nordique
Une réponse ministérielle publiée au JO du Sénat du 23 février 2023 apporte des précisions quant aux solutions envisageables pour les salariés de la filière nordique en cas de baisse d'activité résultant d'un déficit d'enneigement.

Quelle assurance chômage pour les salariés de la filière nordique en période de non enneigement ?

La question du sénateur Jean-François Longeot publiée au JO du Sénat du 19 janvier 2023 attire l'attention sur les difficultés des entreprises de la filière nordique pour le recrutement de travailleurs saisonniers. Les salariés de cette filière auraient des difficultés à prétendre au dispositif de chômage lors des périodes sans neige contrairement aux employés des remontées mécaniques ayant prévu un accord spécifique dans leur convention collective.

Un dispositif d'activité partielle en cas de non enneigement exceptionnel

Le ministère du Travail, dans sa réponse publiée au JO du Sénat du 23 février évoque plusieurs dispositifs pour les entreprises de la filière nordique et l'emploi.

Ainsi, il précise qu'en cas de "baisse d'activité résultant d'un déficit d'enneigement de nature exceptionnel, les entreprises de cette filière peuvent solliciter le bénéfice de l'activité partielle, dès lors qu'elles seraient en capacité de démontrer que ce déficit d'enneigement était imprévisible (le manque d'enneigement revêt un caractère exceptionnel pour l'époque de l'année à laquelle il se produit) et irrésistible (il rend impossible tout ou partie de l'exploitation du domaine skiable)."

Par ailleurs, pour les entreprises exerçant notamment à titre principal l'encadrement et/ou l'enseignement de la randonnée nordique, du ski de fond, des raquettes ou encore du biathlon, et relevant ainsi de la convention collective du sport, un accord du 4 décembre 2020 relatif à l'activité partielle de longue durée a été conclu et permet aux entreprises qui seraient entrées dans le dispositif par la voie d'un document unilatéral avant le 31 décembre 2022 de continuer à bénéficier de l'activité partielle de longue durée (sous certaines limites).

Le ministère du Travail rappelle que "le Gouvernement a rendu éligibles à l'APLD les salariés saisonniers récurrents (saisonniers bénéficiant d'une garantie de reconduction et saisonniers relevant d'une branche dans laquelle l'emploi saisonnier est particulièrement développé et qui ont effectué ou sont en train d'effectuer au moins deux mêmes saisons dans la même entreprise sur deux années consécutives)".


Partager

Information juridique et réglementaire

Sécurisez votre gestion quotidienne et accélérez votre développement.

Voir l'offre

Pour ne rien manquer

inscrivez-vous à notre newsletter

Cochez cette case si vous acceptez de recevoir notre newsletter. Afin d'en savoir plus sur l'utilisation de vos données personnelles, rendez-vous sur notre politique de confidentialité de protection des données personnelles. Dans le cas où vous voudriez vous désinscrire de votre newsletter, cliquez sur le lien se trouvant en bas de celle-ci afin de nous notifier de votre décision.

Testez le site web svp.com et gagnez des chèques cadeaux !

Participez à nos tests utilisateurs et aidez-nous à améliorer la navigation et les services svp.com. Vous recevrez des chèques cadeaux en remerciement de votre participation. Durée du test : 30mn. Inscrivez-vous dès maintenant !

Je participe