SVP
Actualité

Pétrole, nouvelles tensions

Date de publication
Temps de lecture
2min
Pétrole, nouvelles tensions
Cours du Brent pour livraison mois courant Moyenne mensuelle (US dollar par baril de 159 litres) : moyenne arithmétique des cours quotidiens de clôture à Londres. Agenda Prochaine réunion ordinaire de l'OPEP : le 11 septembre 2007, à Vienne (Siège

Cours du Brent pour livraison mois courant

Moyenne mensuelle (US dollar par baril de 159 litres) : moyenne arithmétique des cours quotidiens de clôture à Londres.

Agenda

Prochaine réunion ordinaire de l'OPEP : le 11 septembre 2007, à Vienne (Siège de l'organisation)

Ordre du jour : suivi de l'évolution du marché et sa stabilisation.



Tendance

La fourchette des prévisions reste assez large :

entre 50 et 75 dollars le baril à l'horizon de mars 2008.



Marché à terme

Livraison en septembre 2007 :

68,70$ /baril.



Actualités

Le 15 mars dernier, à l'issue de sa dernière conférence, l'OPEP a déclaré que, malgré l'offre et les stocks bien orientés, le marché restait très volatile. Pour limiter cet instabilité des cours du brut, l'OPEP s'engage à suivre étroitement l'évolution du marché. Néanmoins aucune réunion officielle n'est prévue avant le 11 septembre 2007. "Nous ne pouvons pas contrôler les facteurs géopolitiques et nous n'avons aucune indication selon laquelle il y aurait une pénurie de pétrole", a souligné un membre de l'OPEP.

A la fin mars, le pétrole de mer du Nord, le Brent, a dépassé brièvement en séance les 69 dollars, pour la première fois depuis septembre 2006. Le marché réagit au dossier iranien et reste volatil. La libération des 15 militaires britanniques capturés par l'Iran n'a entraîné qu'un léger repli des cours; ceux-ci repartaient à la hausse le lendemain de cette libération.

Cette crise, combinée avec les nouvelles sanctions imposées à l'Iran par l'Onu pour son programme nucléaire, alimente les craintes des professionnels d'une diminution des exportations de pétrole en provenance d’Iran ou transitant par le détroit d'Ormuz. Rappelons que l'Iran est le quatrième exportateur mondial de pétrole, avec environ 5% de la production mondiale.

Les cours pourraient, enfin, se retrouver sous pression à l'approche de l'été, période de forte demande de carburants en raison des départs en vacances en voiture aux Etats-Unis.

En 2007, selon l'OPEP, la demande augmenterait de 0,82 millions de baril/jour, dont 77% à destination de la Chine. Cette hausse représente l'équivalent de la totalité de la production pétrolière de l'Indonésie.








Partager

Conseil en intelligence économique

Validez vos orientations stratégiques, anticipez et sécurisez vos prises de décision.

Voir l'offre

Pour ne rien manquer

inscrivez-vous à notre newsletter

Cochez cette case si vous acceptez de recevoir notre newsletter. Afin d'en savoir plus sur l'utilisation de vos données personnelles, rendez-vous sur notre politique de confidentialité de protection des données personnelles. Dans le cas où vous voudriez vous désinscrire de votre newsletter, cliquez sur le lien se trouvant en bas de celle-ci afin de nous notifier de votre décision.