SVP
Actualité

Quelles sont les modalités pratiques du droit de préemption «ressources en eau» ?

Date de publication
Temps de lecture
2min
Quelles sont les modalités pratiques du droit de préemption «ressources en eau» ?
Prévu par la loi "Engagement et proximité" du 27 décembre 2019, le décret n° 2022-1223 du 10 septembre 2022 vient fixer les modalités applicables au droit de préemption pour la préservation des ressources en eau destinées à la consommation humaine.

L'origine du droit de préemption

La loi n° 2019-1461 du 27 décembre 2019 relative à l'engagement dans la vie locale et à la proximité de l'action publique a prévu, dans son article 118, la possibilité pour l'autorité administrative d'instaurer un droit de préemption des surfaces agricoles sur un territoire délimité en tout ou partie dans l'aire d'alimentation de captages utilisés pour l'alimentation en eau destinée à la consommation humaine, au bénéfice de la personne publique en charge du service d'eau potable. Ces dispositions ont été codifiées aux articles L. 218-1 à L. 218-14 du code de l'urbanisme.

Le décret n° 2022-1223 du 10 septembre 2022, publié au Journal Officiel du 11 septembre, vient fixer les modalités de ce droit de préemption.

Institution du droit de préemption

Le Préfet de département est l'autorité administrative chargée d'instituer le droit de préemption.

Le décret fixe :

- le contenu de la demande déposée par la personne publique en charge du service d'eau potable qui sollicite l'institution du droit de préemption. Ce droit de préemption appartient à la commune ou au groupement de communes qui exerce la compétence de contribution à la préservation de la ressource en eau prévue à l'article L. 2224-7 du CGCT;

- les modalités d'instruction de la demande.

Le préfet statue sur la demande d'instauration du droit de préemption dans un délai de six mois à compter de la réception du dossier complet.

Aliénations soumises au droit de préemption

Le champ d'application du droit de préemption pour la préservation des ressources en eau destinées à la consommation humaine est harmonisé avec celui dont disposent les sociétés d'aménagement foncier et d'établissement rural.

Procédure de préemption

Le décret adapte, pour le droit de préemption pour la préservation des ressources en eau destinées à la consommation humaine, les dispositions déjà applicables pour les autres de droits de préemption dont bénéficient les collectivités et leurs groupements.

Régime des biens acquis

Le décret précise les conditions dans lesquelles les biens acquis par la commune pourront être cédés, loués ou concédés temporairement.

Le décret est entré en vigueur le 12 septembre 2022.


Partager

Pour ne rien manquer

inscrivez-vous à notre newsletter

Cochez cette case si vous acceptez de recevoir notre newsletter. Afin d'en savoir plus sur l'utilisation de vos données personnelles, rendez-vous sur notre politique de confidentialité de protection des données personnelles. Dans le cas où vous voudriez vous désinscrire de votre newsletter, cliquez sur le lien se trouvant en bas de celle-ci afin de nous notifier de votre décision.

Testez le site web svp.com et gagnez des chèques cadeaux !

Participez à nos tests utilisateurs et aidez-nous à améliorer la navigation et les services svp.com. Vous recevrez des chèques cadeaux en remerciement de votre participation. Durée du test : 30mn. Inscrivez-vous dès maintenant !

Je participe