SVP
Actualité

Régime social des indemnités complémentaires d'activité partielle : précisions du BOSS

Date de publication
Temps de lecture
2min
Régime social des indemnités complémentaires d'activité partielle : précisions du BOSS
Le BOSS a mis en ligne le 28 novembre une nouvelle actualité concernant le nouveau régime social des indemnités complémentaires d'activité partielle à partir du 1er janvier 2023.

Indemnités d'activité partielle : quel régime social jusqu'à fin 2022 ?

Le dispositif d'activité partielle et le régime social des indemnités versées au salarié dans ce cadre ont été modifiés à plusieurs reprises depuis le début de la crise sanitaire en 2020.

Pour rappel, l'indemnité légale d'activité partielle est un revenu de remplacement et est donc assujettie à la CSG à ce titre au taux de 6,2 % et à la CRDS au taux de 0,5 %.

A cette indemnité légale, l'employeur a la possibilité de verser une indemnité complémentaire en application d'un accord collectif ou d'une décision unilatérale de l'employeur (DUE).

La loi de financement de la sécurité sociale pour 2021, et plus particulièrement son article 8 (modifié depuis par la loi de financement de la sécurité sociale pour 2022), prévoit l'application du même régime social que les indemnités légales aux indemnités complémentaires d'activité partielle, et ce pour les années 2021 et 2022.

Indemnités d'activité partielle : quel assujettissement en 2023 ?

Le BOSS précise dans une actualité publiée sur son site internet que ce régime social prend bien fin au 31 décembre 2022, et ne sera donc pas prolongé.

À compter du 1er janvier 2023, les indemnités complémentaires aux indemnités d'activité partielle seront assujetties et déclarées comme des revenus d'activité.

Elles seront, dans ce cadre, soumises à la CSG au taux de 9,2 % et à la CRDS au taux de 0,5 %.

A noter qu'elles seront également soumises aux cotisations et contributions sociales dès le premier euro à compter de cette date. En 2021 et 2022, c'est lorsque la somme des indemnités (légale et complémentaire) était supérieure à 3,15 fois la valeur horaire du SMIC, que la part de l'indemnité complémentaire versée au-delà de ce montant était assujettie aux contributions et cotisations sociales.

L'URSSAF, dans sa fiche consacrée au dispositif d'activité partielle, précise que ce nouveau régime social à compter de 2023 sera également applicable aux indemnités d'activité partielle versées aux apprentis, et lorsque l'employeur ne demande pas l'allocation visant à compenser tout ou partie du coût de l'indemnité d'activité partielle.


Partager

Information juridique et réglementaire

Sécurisez votre gestion quotidienne et accélérez votre développement.

Voir l'offre

Pour ne rien manquer

inscrivez-vous à notre newsletter

Cochez cette case si vous acceptez de recevoir notre newsletter. Afin d'en savoir plus sur l'utilisation de vos données personnelles, rendez-vous sur notre politique de confidentialité de protection des données personnelles. Dans le cas où vous voudriez vous désinscrire de votre newsletter, cliquez sur le lien se trouvant en bas de celle-ci afin de nous notifier de votre décision.