SVP
Actualité

Rémunération des apprentis, ce qui change cette année

Date de publication
Temps de lecture
2min
Rémunération des apprentis, ce qui change cette année
Pour plus de clarté, des questions/réponses sont publiées par le ministère du travail afin de répondre à certaines interrogations relatives à la rémunération des apprentis.

La loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » a modifié certaines dispositions relatives à l’apprentissage, telles que l’âge limite d’entrée, les modalités de réduction de contrat, les cas de rupture anticipée, les conditions minimales pour devenir maître d’apprentissage. Pour les contrats conclus à compter du 1er janvier 2019 la grille des rémunérations minimales des apprentis a également été revalorisée

De nouvelles précisions sur la rémunération des apprentis

Dans l’attente d’un nouveau décret qui viendra mettre en cohérence l’ensemble de la partie réglementaire du Code du travail avec les dispositions issues de la loi du 5 septembre 2018 et d’une nouvelle circulaire, le ministère du travail a publié un ensemble de questions-réponses sur la rémunération des apprentis. Y sont abordés les points suivants :
  • Le principe de la rémunération des apprentis applicable aux contrats d’apprentissage ;
  • La rémunération à appliquer en cas de succession de contrats d’apprentissage ;
  • Les conditions nécessaires pour obtenir la majoration de 15 points prévue à l’article D 6222-30 du Code du travail ;
  • La rémunération à appliquer en cas de réduction de la durée du cycle de formation entraînant une réduction de la durée du contrat ;
  • La rémunération à appliquer aux licences professionnelles.
A noter qu’un arrêté du mois de juillet 2019 vient fixer les montants des frais d’hébergement et de restauration des apprentis pris en charge par l’opérateur de compétences (Opco) et financés par les centres de formation d’apprentis (CFA).

Les règles générales de rémunération des apprentis

La rémunération minimale réglementaire d’un apprenti est basée sur trois critères :
  • L’année contractuelle ou année d’exécution du contrat
  • La tranche d’âge de l’apprenti au moment de l’embauche, et son évolution dans le temps, le cas échéant
  • Son évolution dans le cycle de formation suivie (en principe, d’une durée de 6 mois à 3 ans maximum)
Si les règles conventionnelles de l'employeur de l'apprenti sont plus favorables, ce sont ces règles qui s'appliqueront. Sources et références légales Loi du 5 septembre 2018 « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » Décret n°2018-1347 du 28 décembre 2018 Arrêté du 30 juillet 2019 (JO, 22 août) Questions-réponses, DGEFP, 21 août 2019 Article D. 6222-26 du Code du travail Un SIRH à la carte pour gagner du temps sur vos paies et simplifier vos procédures avec des services valorisants pour vos salariés, c'est possible !

Prélèvement à la source, DSN, égalité salariale… Comment être sûr de vos paies ?
Partager

Paie Accompagnée

Gérez vos paies et vos déclarations en toute autonomie avec la maîtrise totale de vos données

Voir l'offre

Articles qui pourraient vous intéresser

Pour ne rien manquer

inscrivez-vous à notre newsletter

Cochez cette case si vous acceptez de recevoir notre newsletter. Afin d'en savoir plus sur l'utilisation de vos données personnelles, rendez-vous sur notre politique de confidentialité de protection des données personnelles. Dans le cas où vous voudriez vous désinscrire de votre newsletter, cliquez sur le lien se trouvant en bas de celle-ci afin de nous notifier de votre décision.