SVP
Actualité

Risques psychosociaux : impacts du travail hybride depuis 2021

Date de publication
Temps de lecture
4min
Auteur
Risques psychosociaux : impacts du travail hybride depuis 2021
La crise sanitaire a remodelé le monde du travail avec des changements durables. Les risques psychosociaux (RPS), liés aux conditions d'emploi, ont évolué. Malgré cela, le télétravail a été largement approuvé par les employés, rassurant les managers sur la productivité. Bien que le travail à distance soit devenu courant, beaucoup adoptent un modèle mixte, offrant flexibilité mais pouvant causer du stress et altérer la santé. C'est notre sujet d'analyse.

Le télétravail est devenu la norme

La crise sanitaire du COVID-19 a été le déclencheur de nombreux changements dans le monde du travail. Ainsi, le télétravail, fortement encouragé par le gouvernement, est devenu la norme. Afin d’éviter tout danger de contamination, les salariés exercent leurs activités professionnelles à distance lorsque c’est possible. Le confinement strict de mars dernier a vu le développement de plusieurs phénomènes.

  • L’isolement a créé, parmi les salariés, un sentiment d’isolement venant de la perte de lien social et d’interaction entre collègues
  • Certains salariés voient de moins en moins de sens dans leur activité, hors les murs de l’entreprise, les orientant vers une remise en cause de leur emploi.
  • La limite floue entre vie privée et vie professionnelle a été facteur de stress et d’allongement des horaires de travail

Ces conséquences graves pour beaucoup de salariés mettent en évidence, la place grandissante des risques psychosociaux dans le monde du travail à domicile. Ce changement brutal fut aussi l’occasion d’assister à l’émergence d’une nouvelle organisation, hybride, partagée entre l’activité professionnelle en présentiel et en télétravail.

Le travail hybride comme solution au développement des RPS ?

A mi-chemin entre les deux modes de travail, censé représenter le meilleur des deux mondes, le travail hybride permettrait de juxtaposer deux à trois jours de télétravail avec le travail présentiel sur la même durée. Ce type d’organisation a pour but d’éviter le phénomène de rupture du lien social et l’affaiblissement de l’esprit d’équipe dans les entreprises tout en améliorant la qualité de vie au travail. Le télétravail n’est plus un facteur de méfiance pour nombre de managers et les directions des entreprises en général. Les salariés montrent que la productivité peut être au rendez-vous, même sans travailler dans l’enceinte des entreprises.

Il est néanmoins fort peu probable que ce fonctionnement s’élargisse à toutes les entreprises car celles-ci ne peuvent pas toutes adopter ce modèle.

La perte du lien social et ses effets sur l’entreprise

Les bienfaits du travail hybride ne sont plus à démontrer mais ils n’oblitèrent pas ses dangers. Ainsi, malgré le maintien de la présence des salariés pendant la moitié du temps, les risque de perte de lien social et de la culture d’entreprise restent présents. Stress, surmenage, problèmes musculaires dus à la position au travail, les RPS sont toujours d’actualité pour les entreprises.

Afin de garder une cohésion entre les salariés d’une entreprise, il est devenu commun de proposer des réunions informelles en visioconférence afin de ne pas perdre le contact. Les moments de relâche de la pression auparavant, effectués autour d’un café, laissent place à la création de groupes de discussion entre membre de l’équipe pour tenter de créer du lien sans évoquer l’activité professionnelle.

L’absence physique des salariés a créé un besoin très fort de communication. Il peut s’agir aussi bien de communication corporate à propos de l’actualité de l’entreprise que de partage de bonnes pratiques entre un manager et un collaborateur. Dans la mesure où il est plus difficile de se faire comprendre, de déceler les malaises en visioconférence, il est important pour les dirigeants de comprendre les fondements du management à distance pour amoindrir les RPS éventuels.

De nouvelles évolutions  pour contrer les RPS

La notion de siège social d’entreprise évolue également. Depuis bientôt un an, les locaux des entreprises vides interrogent les dirigeants pour le futur. Est-il nécessaire d’avoir des bureaux personnels alors que les salariés n’y sont plus attachés ? Le cloisonnement entre direction de l’entreprise est-il toujours bienvenue ? En effet, l’espace de travail et sa transformation pourrait être une tendance de 2021. L’heure n’est pas à l’abandon des locaux d’entreprises mais plutôt à leur optimisation pour permettre aux salariés d’une entreprise de se rencontrer et d’échanger différemment.


Partager

Pour ne rien manquer

inscrivez-vous à notre newsletter

Cochez cette case si vous acceptez de recevoir notre newsletter. Afin d'en savoir plus sur l'utilisation de vos données personnelles, rendez-vous sur notre politique de confidentialité de protection des données personnelles. Dans le cas où vous voudriez vous désinscrire de votre newsletter, cliquez sur le lien se trouvant en bas de celle-ci afin de nous notifier de votre décision.