Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

    1 brevet français sur 5 est déposé dans le domaine automobile

    06 janvier 2010

    L'industrie automobile domine le monde des brevets en France avec trois grands axes de développement de l'innovation : l'environnement, qui représente 35% des dépôts de brevets, la sécurité, 35% également et enfin l'habitabilité, avec 30% des dépôts.

    18 % des dépots de brevets réalisés par l'industrie automobile

    La palme du premier déposant français de brevets revient au groupe PSA avec au total plus de 960 brevets, preuve d'une intense activité en terme de recherche et développement. Le groupe Renault, 2ème déposant français le suit de très près avec 950 dépôts de brevets.

    Les axes de développement dans le domaine de la sécurité ont fait multiplier les brevets sur la prévention, la correction et la protection. La France se situe au 4ème rang des déposants EP et PCT pour la sécurité automobile et plus particulièrement sur les systèmes de freinage, les paramètres de commande de la voiture, les sièges et la structure du véhicule.

    L'amélioration de la sécurité : étude prospective

    Ce sont les principales raisons pour lesquelles Benoît Battistelli a prolongé le concept des Rencontres INPI de l'Innovation en réunissant tous les acteurs de la filière automobile (constructeurs, équipementiers, institutionnels) pour partager les résultats de l'étude prospective réalisée par le Département des Brevets de l'INPI, sur le thème " l'amélioration de la sécurité, un défi constant pour l'industrie automobile ".

    En résumé de cette rencontre, il en est ressorti que :

    * l'avènement de l'électronique embarquée permet le contrôle de nombreux paramètres influant sur le comportement du véhicule.

    * les dispositifs actifs les plus sophistiqués sont sans effet si la structure du véhicule ne permet pas une absorption de l'énergie cinétique suffisante.

    * l'augmentation des dépôts nationaux des pays émergents (Chine, Inde, Corée du Sud,...) s'explique notamment par la volonté des industriels d'obtenir une protection dans les pays où la production a été délocalisée.

    * une harmonisation technique mondiale est un facteur clé du renforcement de la compétitivité de l'industrie automobile européenne dans le monde.

    Retrouvez nos autres billets sur les brevets

    Une question ? Les experts SVP vous répondent

    Cette lettre est réalisée par : Muriel Doyen, Rosine Magnier, Jacques Dugravier