Social, finance, fiscalité, économie, réglementation, vie des affaires, information sectorielle…
interrogez les 200 experts SVP sur toutes vos questions professionnelles

    Bronzage artificiel : danger pour votre santé !

    31 May 2012
    Lors de la Journée mondiale du dépistage du cancer de la peau, le 24 mai dernier, les acteurs de santé ont rappelé les dangers de l'exposition aux UV artificiels. Les données sur l'impact de ces UV sur la peau sont reprises dans le dernier BEH thématique de mai 2012.

    Un décret en préparation

    Malgré les campagnes de prévention et d'information sur les dangers des UV naturels ou artificiels les statistiques montrent que le nombre de cancers de la peau double tous les dix ans. Les effets cancérogènes des UVB et également ceux, plus méconnus, des UVA ne sont pas suffisamment perçus par la population.

    Selon les résultats du baromètre Cancer 2010 « 13,4% des Français déclarent avoir déjà utilisé des UV artificiels au moins une fois au cours de leur vie. Un tiers des utilisateurs déclare une fréquence d'exposition supérieure à 10 fois par an. Les lieux les plus fréquents sont les salons esthétiques (50%) et les centres de bronzage (46%).

    Certaines idées reçues, fausses ou non démontrées favorisent la fréquentation des centres de bronzage : la pratique des cabines UV prépare la peau au soleil, peut être utilisée comme source de vitamine D, a une effet protecteur sur certains cancers non cutanés, a un impact sur la dépression saisonnière.

    La réglementation actuelle encadre les contrôles des appareils de bronzage artificiel, fixe des valeurs limites d'éclairement délivré par les appareils et interdit l'accès aux mineurs. La ministre de la santé, Marisol Touraine, a annoncé un renforcement de la réglementation, par la parution prochaine d'un décret, sur les contrôles et les sanctions pour mieux protéger les utilisateurs de cabines UV. Il obligera notamment les centres à proposer gratuitement des lunettes de protection à leurs clients et à afficher les risques pour la santé des UV artificiels.

    Cette lettre est réalisée par : Valérie Belair, Jacques Dugravier, Géraldine Sourdot

    Les articles des experts SVP sur le même thème :