Social, finance, fiscalité, économie, réglementation, vie des affaires, information sectorielle…
interrogez les 200 experts SVP sur toutes vos questions professionnelles

    Chute du cours du pétrole en mai

    03 June 2010

    Le cours du baril de Brent a brusquement arrêté sa hausse entamée en février dernier. La moyenne du mois de mai s'établit à près de 75 dollars contre 85 dollars au mois précédent. Exprimé en euro, le prix du baril ne recule que de 2,5%, compte tenu de la hausse du dollar.

    Pessimisme des marchés boursiers

    La prise de conscience de l'importance de l'endettement public européen a plombé l'évolution des cours des valeurs boursières, et par contagion, les cours des matières premières. L'indice CAC 40 a ainsi perdu 8% au cours du mois de mai tandis que le cours du pétrole reculait de 15%, l'euro chutant de 8%.

    Le cours du pétrole de qualité Brent est descendu à son seuil plancher de 70 dollars, le 25 mai, pour rebondir ensuite mais bien loin des niveaux de début avril, quand le baril frolait les 90 dollars.

    Le marché pétrolier appréhende mal les politiques de rigueur annoncées. Celles-ci pourraient se traduire par un nouveau ralentissement de la demande de pétrole. Par ailleurs, les réserves de brut, en raison de la faiblesse de la demande, ont augmenté deux fois plus que prévu.

    Augmentation de la production pétrolière

    La production de brut des pays membres de l'OPEP, malgré les objectifs de ceux-ci de maintenir les quotas, a progressé en mai, pour atteindre le niveau le plus haut depuis plus d'un an. La ligne de conduite de l'Organisation des pays producteurs est de ne pas revoir ses quotas tant que les cours se maintiennent entre 70 et 80 dollars.

    L'OPEP n'a pas programmé, pour le moment, de réunion extraordinaire, sa prochaine réunion ordinaire est prévue pour la mi-octobre. Les producteurs tablent sur une progression de la demande à la fin de l'année 2010.

    Ouragans en vue

    D'après les services de météo américains, la saison 2010 des ouragans du Golfe de Mexique pourrait être "une des pires" jamais enregistrées. Après l'explosion de la plate forme de BP et la marée noire qui a suivi, par prudence, les sites de production off shore pourraient se mettre en veille pour limiter les dégats occasionnés par les tempêtes. Cette situation pourrait faire rebondir les cours du pétrole. En août 2005, lors du passage de l'ouragan Katrina, les cours pétroliers avaient grimpé de 11% en un mois.

    Agenda (OPEP)

    - 14 octobre 2010, réunion ordinaire à Vienne (Autriche)

    Tendance

    Fourchette des prévisions :

    - entre 73 et 102 dollars le baril à l'horizon mai 2011.

    Marché à terme

    Livraison pour août 2010 :

    75 dollars le baril

    Une question ? Les experts SVP vous répondent

    Chiffres clés, contexte économique : toutes les infos pour comprendre l'économie d'aujourd'hui

    Cette lettre est réalisée par : Murielle Doyen, Pierre-louis Passalacqua, Jean-luc Zeiler