Social, finance, fiscalité, économie, réglementation, vie des affaires, information sectorielle…
interrogez les 200 experts SVP sur toutes vos questions professionnelles

    Comment lire et interpréter un bilan comptable ?

    29 December 2020

    Qu'est-ce qu'un bilan comptable ? Un document qui expose la situation patrimoniale de l'entreprise à un instant T. Il dévoile aussi des clés de compréhension sur la gestion et les décisions stratégiques à prendre par le chef d'entreprise. Encore faut-il savoir lire son bilan comptable et interpréter les informations adressées par l'expert-comptable. Décodons le sens de lecture du tableau composé de deux colonnes.

    À gauche, les actifs de l'entreprise

    Dans la colonne de gauche du bilan comptable se dresse la liste des actifs (les emplois) : ce que l'entreprise possède à date de l'exercice comptable. Voici les informations ordonnées selon leur durée de présence :

    • Les actifs immobilisés :
      • Les immobilisations incorporelles (frais de recherche, fonds commercial...) ;
      • Les immobilisations corporelles (terrains, matériels…) ;
      • Les immobilisations financières (participations, prêts...).
    • Les actifs circulants :
      • Les stocks de produits et matières premières ;
      • Les créances clients, sociales et fiscales ;
      • La trésorerie et les valeurs mobilières.

    Les immobilisations amortissables sont indiquées dans trois autres colonnes adjacentes. L'expert-comptable y consigne la valeur historique (valeur d'achat), l'amortissement (dépréciation) ou bien la provision (risque), et la valeur nette (différence entre les deux valeurs précédentes).

    À droite, les passifs de l'entreprise

    Dans la colonne de droite du bilan comptable s'égrènent les passifs (les ressources) qui financent l'activité : ce que l'entreprise doit à date d'écriture comptable. Le document comptable répertorie les postes selon leur horizon de remboursement de long à court terme :

    • Les capitaux propres (capital social déposé, réserves…) ;
    • Les dettes financières (emprunts, dettes bancaires…) ;
    • Les dettes d'exploitation :
      • Dettes fournisseurs ;
      • Dettes fiscales ;
      • Dettes sociales.

    Le total du passif est obligatoirement égal au total de l'actif. Mais le bilan comptable simplifié constitue surtout un outil d'aide à la décision.

    Clés de lecture avec le bilan fonctionnel

    Si la situation patrimoniale est pratique pour les impôts (liasse fiscale), l'audit comptable et financier offre un aperçu de la gestion de l'entreprise. Voici par exemple deux calculs qui fondent le bilan fonctionnel.

    Le financement du " haut de bilan " révèle l'état de la situation financière de l'entreprise grâce au calcul du fonds de roulement. S'il est négatif, l'entreprise n'est pas autofinancée.

    Pour le savoir, il faut soustraire aux emplois stables (actif immobilisé net) les ressources stables (capitaux propres et emprunts au passif).

    Même exercice sur le financement du " bas de bilan " qui évalue le besoin en fonds de roulement (BFR), soit le flux de trésorerie requis pour assurer le financement de l'activité. Selon le résultat, l'entrepreneur peut voir quel levier actionner ([stocks+encours+créances de l'actif] - [dettes de court terme du passif]) pour améliorer la situation financière.

    Autres termes complémentaires :

    Le bilan financier récupère certaines informations et les classe selon la liquidité de l'actif et l'exigibilité du passif. Les banques l'utilisent pour connaître la capacité de l'entreprise à rembourser ses dettes via ses actifs.

    Le bilan prévisionnel correspond à un bilan comptable par anticipation. Établi lors de la création de l'entreprise, ce document du business plan projette les premières clôtures d'exercices comptables théoriques.

    Besoin de précisions sur la lecture de votre bilan comptable ? Contactez les experts SVP.

    Cette lettre est réalisée par : Le Huérou Cédric
    , Régis AdonaÏ

    Les articles des experts SVP sur le même thème :