Social, finance, fiscalité, économie, réglementation, vie des affaires, information sectorielle…
interrogez les 200 experts SVP sur toutes vos questions professionnelles

    Comment redynamiser l'onboarding et la mobilité en entreprise ?

    14 September 2021

    Créée en juillet 2017, la société TEAMR.IO développe une plateforme en mode Saas (Workelo) ayant pour but de rendre plus agréable les moments les plus importants que sont l'intégration, la mobilité et même le départ des collaborateurs de l'entreprise. La solution permet de créer un lien avant même l'arrivée du collaborateur et va le suivre, au fil des premiers instants, pour valider leur parcours d'intégration.

    Le nouveau collaborateur doit se sentir attendu et être accueilli

    Pour répondre à la demande importante d'amélioration des services RH, TEAMR.IO développe une solution Workelo qui propose des modules de gestion des mouvements de collaborateurs, depuis l'intégration (onboarding) et même la pré-intégration (preboarding) jusqu'au départ (offboarding), en passant par les étapes de la mobilité interne  crossboarding).

    Le futur collaborateur peut ainsi, avant d'être accueilli physiquement, obtenir des informations sur son manager et ses futurs collègues, répondre à des quiz sur l'entreprise, afin d'avoir le sentiment positif d'être réellement attendu.

    Lors de la phase d'intégration proprement dite, la solution valide qu'il s'immerge bien dans le parcours préalablement préparé pour lui. Le DRH peut s'assurer que le parcours d'intégration est bien suivi. La solution permet également de préparer la mobilité interne, répondre aux questions et aux appréhensions générées par un changement de poste. Enfin, que le départ soit subi ou demandé, la solution va rappeler les actions à réaliser (démarches administratives, récupération des équipements…) et permettre de préparer sereinement la fin de la collaboration sans friction ni rancœur.

    L'onboarding est trop souvent délaissé

    Nombre de nouveaux collaborateurs vont quitter l'entreprise simplement parce qu'ils ne se sentent pas intégrés voire même attendus. L'intégration n'est pas encore considérée comme une nécessité à sa juste valeur. Il y a encore 10 ans, la DARES démontrait que, dans les douze premiers mois d'un CDI, le risque de démission est de plus de 16%. Fort heureusement, la pandémie a changé beaucoup de choses dans le rapport au travail et selon l'étude " The NewWorld of Work ", publiée en 2020 par Workable, l'engagement, l'intégration et l'évaluation des candidats seraient, selon les responsables RH interrogés, les principaux défis, avant toute préoccupation liée à la technologie, lors de  l'embauche une fois la crise passée.

    La validation, dans le Code du travail, de la possibilité de dématérialiser le bulletin de paie a été une étape importante dans le processus de numérisation des services RH. Et, avec la crise sanitaire, ce besoin de numériser l'ensemble des fonctions RH est devenu un des axes prioritaires pour nombre d'entreprises. Au-delà de la seule paie, les DRH ont à cœur d'améliorer et de rendre plus efficaces leurs processus. Gérer les congés et les absences, visualiser la présence et les charges de travail des collaborateurs par les managers, identifier les compétences, mais aussi redynamiser les groupes et redonner l'envie d'être ensemble et de faire partie de l'entreprise, tous ces besoins peuvent plus aisément être comblés par le numérique.

    Une concurrence très forte dans le secteur des services RH

    HeyAxel, Heyteam ou encore Teelt sont des exemples de startups françaises qui se sont positionnées sur le marché des plateformes d'onboarding, aux côtés de Workelo. Et la cartographie " Start you up 2020 " d'Akoya démontre la densité d'acteurs en présentant une sélection de soixante startups les plus prometteuses de la HRTech parmi les centaines actives en France. Autant dire qu'il n'est pas simple d'être visible et pérenne sur ce marché qui est loin d'avoir atteint sa maturité.

    Mais Workelo semble tout de même sur la bonne voie puisque, après avoir annoncé une levée d'1,1 million d'euros réalisée auprès d'experts des RH (Patrick Bertrand et David Bizer) et d'entrepreneurs à succès (Patrice Thiry et Fabienne Retif), en juin 2019, elle a acquis un de ses concurrents, la société Ubbyk, pour intégrer de nouvelles compétences en novembre 2020.

    Consolider sa position avant de repartir

    L'acquisition d'Ubbyk lui a permis de doubler ses effectifs. Elle a également triplé son chiffre d'affaires en 2020. L'année 2021 s'annonce bien avec déjà une quinzaine de nouveaux clients dont Arkea, Crédit Mutuel, Allianz, Bouygues Télécom, Forsis, Socotec ou Webhelp.

    Cette année, elle souhaite se concentrer sur le développement de nouvelles fonctionnalités avant de repartir à l'assaut de l'international dont elle se proclame déjà leader européen de la gestion digitale des mouvements de collaborateurs en entreprise.

    Cette lettre est réalisée par : Denis Kientz
    , Pierre-louis Passalacqua
    , Stéphane Chen

    Les articles des experts SVP sur le même thème :