Social, finance, fiscalité, économie, réglementation, vie des affaires, information sectorielle…
interrogez les 200 experts SVP sur toutes vos questions professionnelles

    Comment utiliser Twitter pour son entreprise.

    05 October 2009

    Avec près de 11.5 millions d'utilisateurs dans le monde, Twitter intéresse peu à peu les entreprises. Venue des Etats-Unis et émergente en France, cette tendance se répartit pour le moment entre veille et promotion.

    11,5 millions de comptes dans le monde

    Un Twitt, c'est un message de 140 caractères maxi, envoyé par ordinateur ou portable par un titulaire de compte à tous ses " followers " (Facebook dirait ses " amis "), lesquels peuvent le répercuter instantanément à leurs propres followers, qui peuvent eux aussi le répercuter aux leurs ... qui à leur tour le feront passer.

    Une étude Sysomos récente nous apprend qu'il n'y aurait pas moins de 11,5 millions de comptes Twitters ouverts de par le monde....dont 72,5% créés depuis janvier dernier !

    D'où le succès médiatique, Twitter est le site dont on parle ou dont il faut parler.

    Bien sur, les principaux " twitteurs " sont aux USA (62%), les utilisateurs français ne sont que 0,9 % tout en arrivant en huitième position ; il faut dire que Twitter ne propose pas encore de " site français " et que Facebook par exemple n'a vraiment démarré chez nous qu'après l'ouverture de son site en français.

    Les entreprises s'y mettent

    Beaucoup de particuliers connus ou inconnus (on peut ainsi s'engager dans la course au plus grand nombre de followers) veulent nous informer en temps réel de leurs faits et gestes ou de leurs états d'âme. Il y a ceux qui parlent pour ne rien dire et ceux qui ont une véritable information comme les manifestants iraniens il y quelques semaines ou les journalistes qui twittent depuis la salle d'audience de l'affaire Clearstream.

    Il y a les entreprises qui voient là un nouveau lieu de rencontre et le moyen d'établir une autre relation avec leurs clients. Elles ont raison. Elles y viennent ou elles y viendront. Elles devraient même y venir rapidement. Ne serait-ce que pour veiller...au grain ! Pourquoi ?

    20% des Twitts sont consacrés aux marques

    Etat d'âme disions nous, ceux des consommateurs par exemple, qui ne se privent pas de dire tout le bien mais aussi tout le mal qu'ils pensent d'une marque ou d'un produit. Aux Etats-Unis 20% des twitt sont consacrés aux marques avec 50 % d'avis positifs et 33 % d'avis négatifs. Or les avis négatifs ont en général plus d'impact puisqu'ils viennent de " citoyens " utilisateurs. Un avis négatif peut être à l'origine d'un buzz fort nuisible à l'image et/ou à la réputation d'une marque. Ou d'un organisme, on pense ici au buzz suscité par les premiers avis sur le nouveau site d'un mouvement politique...

    Veiller et réagir

    Il est donc important pour les marques de veiller et de réagir.

    Ainsi en France les opérateurs téléphoniques ont-ils mis en place des services Twitter destinés à venir en aide à leurs clients en parallèle à leurs SAV traditionnels, mais en non concurrence avec eux.

    Twitter permet également aux marques des opérations de promotion vers les followers : ventes directes ciblées (sans concurrence avec le site e-commerce de la marque), invitations (Starbucks US offre un café gratuit à chaque follower lors du lancement d'un nouveau cru).

    Twitter propose quelques outils de veille. Inconvénient majeur : la période couverte n'excède pas 4 à 5 jours, idem pour le moteur de recherche interne. Les promoteurs du site réfléchissent actuellement à des services plus complets. Twitter propose aussi des accès protégés permettant de créer un mini réseau en interne, protégé, beaucoup plus rapide qu'une messagerie ordinaire.

    De l'intérêt des rayons Twitter sur le comportement des petites marguerites du marketing.

    Pour plus d'informations, contactez nos experts

    Retrouvez le blog des Experts de Communication et Société

    Cette lettre est réalisée par : Muriel Doyen, Marie-catherine Zinszner, Géraldine Sourdot