Social, finance, fiscalité, économie, réglementation, vie des affaires, information sectorielle…
interrogez les 200 experts SVP sur toutes vos questions professionnelles

    Conditions de travail en Italie : salaire et régime des heures supplémentaires

    16 July 2012
    La rémunération et les heures supplémentaires relèvent des dispositions d'ordre public qui s'imposent au salarié expatrié en Italie.

    La rémunération

    En Italie, il n'existe pas de salaire minimum légal mais la base de salaire est négociée par les conventions collectives de chaque branche appelée contrats collectifs nationaux de travail (CCNL).

    Ces conventions s'appliquent à tous les salariés qui relèvent de la CCNL même s'ils ne sont pas syndiqués.

    Le salaire net correspond à la rémunération brute déduite des cotisations salariales et des retenues fiscales.

    La rémunération se compose de différents éléments, certains fixes et d'autres variables et l'employeur doit remettre un bulletin de salaire.

    Heures supplémentaires

    Si les conventions collectives de la branche d'activité ne prévoient rien concernant les heures supplémentaires, ces dernières sont encadrées par le décret législatif du 8 avril 2003.

    L'accord du salarié pour effectuer les heures supplémentaires est obligatoire et il est tenu à un plafond annuel de 250 heures.

    L'inspection de la Direction provinciale du travail doit être informée si une entreprise de plus de 10 salariés dépasse les 48 heures hebdomadaires de travail autorisées.

    Cette lettre est réalisée par : Laure Istria, Robert Giovannelli, Say-yiek Chhe