Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

  • Téléphone
  • App mobile
  • Ordinateur

    Consolidation du plancher autour de 50 dollars le baril.

    06 mai 2009

    Depuis la mi novembre 2008, le pétrole s'est stabilisé autour des 50 $. D'une part, la baisse de la demande n'a pas entraîné le cours du pétrole en dessous des 40 dollars. D'autre part, la diminution de la production de l'OPEP n'a pas eu non plus d'effet à la hausse.

    Niveau exceptionnel des stocks américains

    Aux Etats-Unis, en raison de la baisse de la demande, les stocks sont à un niveau exceptionnellement haut. Il faut remonter en pleine guerre du Golf, en septembre 1990, pour retrouver une réserve aussi élevée.

    En Chine, au cours des deux premiers mois de 2009, les importations sont en dessous des achats effectués sur la même période de l'année dernière.

    Nouvelle réunion de l'OPEP, le 28 mai

    A court terme, l'OPEP, 40% de l'offre mondiale de brut, peut neutraliser l'impact de la chute de la consommation, en décidant de réduire à nouveau sa production pour maintenir les cours au-delà des 50 $. La prochaine réunion doit avoir lieu le 28 mai prochain à Vienne.

    Cependant, depuis septembre dernier, si les quotas annoncés ont été en très grande partie respectés, il n'est pas certain que l'unanimité pour une nouvelle baisse de production soit de mise, compte tenu des problèmes politiques et sociaux difficiles à gérer, notamment en Iran, Algérie et Vénezuela.

    Rebond des marchés financiers

    En tant que valeur spéculative, le cours du brut reste aussi corrélé aux marchés des actions. Le rebond des marchés financiers, entamé début mars dernier, a tiré le cours du brut à la hausse. Certains spéculateurs misent sur le redressement de la production industrielle dans le monde et place des fonds sur les matières premières utilisées par l'industrie.

    Cependant, tout mouvement de hausse des cours devrait s'essoufler tant que la demande ne progresse pas et que les excédents de brut sur le marché ne diminuent pas.

    Prix brent 2008 2009 avril tab

    Cette lettre est réalisée par : Murielle Doyen, Pierre-louis Passalacqua, Jean-luc Zeiler