Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

    Coronavirus : comment bien choisir son masque de protection ?

    26 février 2020

    Depuis le début de l'épidémie du coronavirus, la demande de masques a fortement augmenté créant une pénurie dans les officines françaises et au niveau international. Cependant le port du masque n'est pas nécessaire en toutes circonstances et tous n'ont pas la même efficacité.

    La propagation du virus

    En décembre 2019, la découverte d'un nouveau coronavirus, en lien avec des cas de pneumonie d'allure virale dans la ville de Wuhan en Chine a été officiellement annoncée par les autorités sanitaires chinoises.

    Le 30 janvier, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré une urgence de santé publique de portée internationale.

    L'OMS a nommé la maladie provoquée par ce nouveau coronavirus COVID-19 le 11 février 2020.

    En France, plusieurs mesures ont été prises par le gouvernement :

    • Elaboration de fiches de conduite à tenir et de définition de cas
    • Sensibilisation des établissements hospitaliers, médico-sociaux et des professionnels de santé libéraux 
    • Mise au point par l'Institut Pasteur d'un test de diagnostic rapide permettant de donner un résultat en quelques heures
    • Fiches conseils aux voyageurs dans les pays touchés par le coronavirus 
    • Activation par les ARS du plan ORSAN qui vise à organiser la mobilisation du système de santé pour se préparer à une éventuelle circulation active du coronavirus sur le territoire français
    • Augmentation du nombre de laboratoires équipés en tests de diagnostic
    • Mise à la disposition des professionnels de santé de masques

    Les masques conseillés

    Depuis que les premiers cas de malades ont été déclarés en France, la consommation de masques et d'équipements de protection a explosé en créant une pénurie majeure. 

    Au niveau mondial également, la demande est jusqu'à cent fois supérieure à la normale et les prix ont été multipliés par vingt.

    La maladie se transmet par le biais de postillons (éternuements, toux…). Le ministère des Solidarités et de la Santé considère à ce jour qu'un contact étroit, à moins d'un mètre, est nécessaire à la transmission du virus.

    Par peur de contamination, les français se sont équipés de masque chirurgicaux.

    Selon le ministère de la Santé, ce type de masque n'est nécessaire que pour les personnes ayant voyagé en zone à risque ou en cas de signes d'infection respiratoire dans les 14 jours suivant le retour. En effet, le port du masque est utile pour ne pas diffuser la maladie par les postillons, mais pas pour éviter de l'attraper. Les masques médicaux standard vendus dans les pharmacies sont conçus pour bloquer les grosses particules et gouttelettes ou postillons, mais pas les petites particules virales.

    En cas de contact prolongé avec une personne contaminée, ces masques en papier n'offrent pas une protection suffisamment efficace.

    Pour les professionnels de santé en contact avec les malades, il est recommandé de porter les masques FFP2 qui filtrent les poussières et les agents pathogènes.

    L'OMS ne recommande pas non plus le port du masque médical en première intention pour se protéger du coronavirus.

    Pour le grand public ses recommandations sont les suivantes: 

    • Si vous êtes en bonne santé, vous ne devez utiliser un masque que si vous vous occupez d'une personne présumée infectée par le 2019‑nCoV.
    • Portez un masque si vous toussez ou éternuez.
    • Le masque n'est efficace que s'il est associé à un lavage des mains fréquent avec une solution hydroalcoolique ou à l'eau et au savon.
    • Si vous portez un masque, il est important que vous sachiez l'utiliser et l'éliminer correctement.
    • Avant de mettre un masque, se laver les mains avec une solution hydroalcoolique ou à l'eau et au savon
    • Appliquer le masque de façon à recouvrir le nez et la bouche et veillez à l'ajuster au mieux sur votre visage
    • Lorsque l'on porte un masque, éviter de le toucher; chaque fois que l'on touche un masque usagé, se laver les mains à l'aide d'une solution hydroalcoolique ou à l'eau et au savon
    • Lorsqu'il s'humidifie, le remplacer par un nouveau masque et ne pas réutiliser des masques à usage unique
    • Pour retirer le masque: l'enlever par derrière (ne pas toucher le devant du masque); le jeter immédiatement dans une poubelle fermée; se laver les mains avec une solution hydroalcoolique ou à l'eau et au savon

    Cette lettre est réalisée par : Valérie Belair
    , Rosine Magnier
    , William Kennedy

    Les articles des experts SVP sur le même thème :