Social, finance, fiscalité, économie, réglementation, vie des affaires, information sectorielle…
interrogez les 200 experts SVP sur toutes vos questions professionnelles

    Cours pétroliers : les tendances à la baisse l'emportent

    06 July 2010

    Cette lettre est réalisée par : Muriel Doyen, Pierre-louis Passalacqua, Jean-luc Zeiler

    La moyenne du mois de juin, avec près de 75 dollars le baril, reste au niveau enregistré le mois précédent. En avril, le cours avait atteint 85 dollars, soit sa plus haute moyenne mensuelle depuis septembre 2008. Exprimé en euros, le prix du baril augmente de 3,2% sur le mois.

    Volatilité du marché

    Les tendances à la baisse observées en mai dernier se confirment. Malgré les paramètres qui poussent les prix à la hausse, comme la baisse de la production des puits situés dans le Golfe du Mexique en raison de l'accident de la plate-forme BP et la menace d'ouragans, le marché pétrolier reste très sceptique quant à la progression de la demande. La volatilité du marché souligne l'impact des politiques de rigueur annoncées en Europe alors que les données macroéconomiques s'avérent décevantes.

    Ainsi aux Etats-Unis, l'Administration vient d'annoncer les premières pertes d'emploi après cinq mois d'embauches.

    Les dernières prévisions à court terme tablent sur une reprise qui va s'atténuer pour évoluer vers la stagnation, le temps que l'effet des mesures de rigueur et de relance soit actif.

    L'OPEP a ainsi revu à la baisse sa prévision de croissance de la demande pétrolière tout en relevant celle de la production des pays non membres. La demande mondiale n'augmenterait que de 1,1% en 2010 (-1,7% en 2009) malgré la progression de la demande chinoise de 5,5% (+2,9% en 2009).

    Hausse de la demande d'ici 2015

    A plus long terme, la demande internationale de pétrole augmenterait plus vite que prévu jusqu'en 2015 en raison d'une croissance économique plus forte, particulièrement dans des pays en développement comme la Chine et l'Inde, selon les dernières prévisions de l'Agence internationale de l'énergie (AIE). L'Agence, spécialisée dans le domaine énergétique pour l'OCDE, estime que la demande internationale va progresser de 1,4% en moyenne chaque année jusqu'en 2015. Un pourcentage en hausse par rapport aux prévisions de l'an passé qui misaient sur une croissance annuelle moyenne de 0,6% de la demande sur la période 2008-2014.

    L'Agence internationale de l'énergie prévoit une forte hausse de la demande de pétrole en Chine, en Inde et au Moyen-Orient, mais à une croissance plus faible ou inchangée ailleurs,

    Stabilité du prix du gazole en France

    Selon le Ministère du développement durable, le prix, en moyenne mensuelle, du gazole à la pompe est resté stable en juin contre une hausse de 0,9% en mai dernier. Le prix moyen de l'essence sans plomb est, quant à lui, en baisse de 0,8% en juin (-0,5% en mai). Les livraisons de gazole enregistrent une hausse de 3,3% en année mobile à fin mai contre une baisse de 3,6% des livraisons de carburants sans plomb.

    Une question ? Les experts SVP vous répondent

    Pour suivre les évolutions des indices et des taux impactant votre activité , cliquez ici !