Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

    Covid-19 : la croissance de la livraison à domicile des médicaments

    09 avril 2020

    Dans le contexte d'urgence sanitaire liée au coronavirus, les officines sont de plus en plus sollicitées par les patients pour effectuer des livraisons à domicile. Déjà encadrée par le Code de la santé publique, cette prestation nécessite quelques adaptations en particulier de prévention de la propagation du virus et de protection maximale des personnes qui manipulent les colis.

    La réglementation sur la livraison à domicile

    La demande de livraison à domicile a fortement augmenté de la part des patients confinés ou qui veulent limiter le risque de contamination en se déplaçant à la pharmacie. Les commandes concernent essentiellement les renouvellements d'ordonnance, les antalgiques et les produits d'hygiène, savons, soins pour le corps.

    Le Code de la santé publique prévoit déjà des dispositions pour sécuriser ce circuit de distribution :"Toute commande livrée en dehors de l'officine par toute autre personne ne peut être remise qu'en paquet scellé portant le nom et l'adresse du client. Toutefois, sous réserve du respect des dispositions du premier alinéa de l'article L. 5125-21, les pharmaciens d'officine, ainsi que les autres personnes légalement habilitées à les remplacer, assister ou seconder, peuvent dispenser personnellement une commande au domicile des patients dont la situation le requiert."

    Les articles R 5125-47 et suivants précisent : "Il y a lieu d'entendre par paquet scellé tout paquet opaque au nom d'un seul patient dont la fermeture est telle que le destinataire puisse s'assurer qu'il n'a pas pu être ouvert par un tiers. Le pharmacien veille à ce que les conditions de transport soient compatibles avec la bonne conservation des médicaments, produits ou objets mentionnés à l'article L. 4211-1. Il veille également à ce que toutes explications et recommandations soient mises à la disposition du patient".

    Les autres mesures d'hygiène préconisées

    Liée à la situation sanitaire, la livraison de colis reste autorisée dans le strict respect des mesures générales de prévention de la propagation du virus et de protection maximale des personnes qui manipulent ces colis. Cela suppose notamment la mise en place de la livraison sans contact.

    En plus du suivi des gestes barrières, le gouvernement préconise les recommandations suivantes :

    Pour le livreur :

    • Les livraisons s' effectueront en priorité dans les boîtes aux lettres normalisées du destinataire. Les expéditeurs sont encouragés à optimiser la taille de leurs colis, afin de faciliter au maximum ce type de livraison.
    • En cas de livraisons n'entrant pas en boîte aux lettres normalisée, le livreur prévient le client ou la personne désignée de son arrivée (en frappant ou en sonnant).
    • Le livreur dépose le colis sur le pas de la porte et s' écarte immédiatement d'une distance de minimum 1 mètre de la porte, avant ouverture de la porte par le client.
    • Il peut laisser le colis sur le pas de la porte ou s'assurer, à distance que le colis a bien été réceptionné par le client. Il ne recueille pas de signature manuscrite auprès du client.
    • L' objectif est de ne pas être en contact proche et, en particulier, de ne pas se passer le colis de la main à la main.

    Pour la personne livrée

    • Attendre quelques secondes avant d' ouvrir la porte, afin de permettre à la personne qui livre le colis de s' en écarter.
    • Bien se laver les mains après la réception et l' ouverture du colis.
    Cette lettre est réalisée par : Valérie Belair
    , Rosine Magnier
    , William Kennedy

    Les articles des experts SVP sur le même thème :