Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

    Des materiaux qui se reparent tout seuls !

    11 février 2009

    Une nouvelle matière élastique qui se répare d'elle-même, a été découverte par des scientifiques français.

    Une résine réparatrice

    Des chercheurs français ont mis au point un matériau capable de s'auto-réparer après avoir été coupé ou déchiré, par simple remise en contact des morceaux à température ambiante.

    La matière se compose de molécules organiques, en l'occurrence des acides gras, issues de plantes (maïs, colza, pin et tournesol) qui s'assemblent en réseau supramoléculaires et maintiennent leur cohésion par des liaisons hydrogène. A température ambiante le matériau se comporte comme du caoutchouc : il est mou, peut subir de très fortes déformations, et retrouver ensuite sa forme originelle. Lorsqu'il est chauffé il fond, et peut donc être facilement modelable.

    Au-delà des applications en caoutchouc, le principe de la chimie supramoléculaire peut être appliqué à d'autres familles de matériaux tels : le bitume, les vernis et peintures et aussi les plastiques.

    Pour les plastiques, l'auto réparation ne se fera pas mais ils résisteront mieux aux solvants et seront biodégradables.

    D'un point de vue économique et environnemental, ces matériaux ont un avenir, et les premières applications devraient voir le jour d'ici quelques années.

    Cette lettre est réalisée par : Rosine Magnier, Jacques Dugravier