Social, finance, fiscalité, économie, réglementation, vie des affaires, information sectorielle…
interrogez les 200 experts SVP sur toutes vos questions professionnelles

    Espagne : quel contrat de travail ?

    07 November 2012
    L'Espagne est en crise, le taux de chômage est au plus haut, les plus touchés étant les jeunes. Pourtant, l'Etat a mis en place ces dernières années des mesures sensées relancer l'embauche, comme des CDD emploi-formation et des CDI particuliers, réservés à certaines catégories de personnes, conférant quelques avantages aux employeurs.

    Formalisme du contrat de travail

    En Espagne, aucun formalisme particulier n'est requis quant à la forme du contrat de travail: le contrat peut aussi bien être écrit qu'oral. Un bémol à cette souplesse est à apporter: pour un certain nombre de contrats spécifiques, comme les CDD, les contrats à temps partiel, ou encore les contrats de stage, un contrat sous forme écrite est requis.

    Dans les dix jours qui suivent la conclusion d'un contrat de travail, une copie du contrat doit être adressée au service de l'emploi (Instituto Nacional del Empleo (INEM)).

    Une obligation d'information incombe à l'employeur dans un délai de deux mois à compter du début de la relation de travail. Parmi les informations à communiquer figurent notamment : date de début du contrat, durée du contrat (si temporaire), lieu habituel du travail, description du poste, salaire de base initial, périodicité du salaire, complément de salaire, durée de la journée normale de travail, délais de préavis de chacune des parties en cas de rupture du contrat, convention collective applicable.

    Types de contrats de travail

    Il existe en Espagne, outre les classiques contrats à durée indéterminée et contrats à durée déterminée, des contrats à durée indéterminés spécifiques.

    Le contrat à durée indéterminée n'est pas obligatoirement écrit. Il n'existe pas d'obligation légale d'inclure une période d'essai lors de l'embauche, il s'agit d'une faculté de l'employeur. Si l'employeur décide d'inclure une période d'essai, celle-ci doit être indiquée par écrit.

    Il existe un CDI particulier créé " pour la relance de l'emploi de l'emploi à durée indéterminée ". Ce type de CDI vise les chômeurs prioritaires (jeunes, femmes, personnes handicapées, chômeurs de longue durée ou âgés) ainsi que les salariés de l'entreprise déjà engagés mais en CDD. L'avantage pour l'employeur est une réduction des charges sociales patronales ainsi que des indemnités moins élevées en cas de licenciement.

    Le contrat à durée déterminée peut être conclu pour une durée allant de 6 mois à 3 ans, mais la durée peut être différente selon les secteurs d'activité (exemple : 3 mois dans l'hôtellerie). Le recours à un CDD peut avoir lieu pour l'exécution d'un travail ou d'un service déterminé, pour satisfaire une exigence particulière de production ou faire face à un surcroît d'activité dans l'entreprise, ou pour remplacer un salarié. Une autre catégorie de CDD est le contrat de stage, appelé contrat emploi-formation, qui s'adresse aux jeunes.

    Cette lettre est réalisée par : Laure Istria, Laureline Marcoult, Robert Giovannelli, Say-yiek Chhe