Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

    Expérimentation élargie de la vaccination à l'officine

    16 octobre 2018

    La loi de financement de la sécurité sociale pour 2017, à l'article 66, a permis la conduite d'expérimentations relatives à la vaccination contre la grippe saisonnière par les pharmaciens d'officine. Pour la campagne 2017-2018 deux régions ont été retenues : Auvergne Rhône-Alpes et Nouvelle-Aquitaine. Deux autres régions, les Hauts-de-France et l'Occitanie sont concernées pour la campagne 2018-2019.

    Les nouveautés de la campagne de vaccination

    La campagne nationale de vaccination contre la grippe saisonnière a commencé le 6 octobre 2018 et se déroulera jusqu'au 31 janvier 2019.

    Conformément aux recommandations de l'Organisation mondiale de la santé, le vaccin grippal 2018 contient les virus suivants :

    • un virus de type A/Michigan/45/2015 (H1N1) pdm09 ;
    • un virus de type A/Singapore/INFIMH-16-0019/2016 (H3N2) ;
    • un virus de type B/Colorado/06/2017 (lignée B/Victoria/2/87) ;
    • un virus de type B/Phuket/3073/2013 (lignée B/Yamagata/16/88).

    Toutes les personnes majeures éligibles à la vaccination, peuvent retirer leur vaccin à la pharmacie sur présentation de leur bon de prise en charge et se faire vacciner par le professionnel de leur choix : infirmier, médecin, sage-femme et, dans quatre régions expérimentales, Auvergne-Rhône-Alpes, Nouvelle Aquitaine, Occitanie, Hauts-de-France, par un pharmacien.

    Un arrêté du 25 septembre 2018 a élargi la population cible susceptible de bénéficier de la vaccination aux primo-vaccinants, aux femmes enceintes, aux personnes immuno-déprimées ou présentant des troubles de la coagulation. 

    Seules les personnes ayant des antécédents de réaction allergique sévère à l'ovalbumine ou à une vaccination antérieure ne sont pas éligibles à la vaccination directe par un infirmier ou un pharmacien.

    La vaccination à l'officine devrait être généralisée à tout le territoire pour la saison 2019-2020.

    La réaction de l'éco-organisme DASTRI

    L'éco-organisme DASTRI a annoncé, début octobre, sa décision de ne pas participer à la seconde campagne de vaccination antigrippale dans les officines.

    La société dont l'agrément concerne uniquement les déchets d'activité de soins à risque infectieux (Dasri) des patients en autotraitement, avait participé exceptionnellement à la campagne 2017-2018 sous réserve qu'une solution de financement soit trouvée.

    Devant le contexte incertain du financement de cette deuxième campagne le conseil d'administration de l'éco-organisme a fait part de son refus d'y participer.

    Que faire alors des déchets perforants générés par la vaccination contre la grippe à l'officine ?

    La liste des prestataires compétents est accessible sur le site des Agences régionales de santé (ARS) de trois des quatre régions concernées : Nouvelle-Aquitaine, Auvergne-Rhône-Alpes et Occitanie.

    Cette lettre est réalisée par : Valérie Belair, Rosine Magnier, William Kennedy

    Les articles des experts SVP sur le même thème :