Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

    Formation professionnelle : après les Pigeons, voici les Hiboux !

    01 octobre 2015

    La réforme de la formation professionnelle fait l'objet de nombreuses critiques, notamment de la part des organismes spécialisés, inquiets pour leur avenir. Un collectif d'acteurs de la formation - baptisé Les Hiboux en référence aux Pigeons et aux Poussins - est même né en avril 2015. Il a été initié pour fédérer les mécontents. Mais quelles sont, effectivement, les conséquences de la réforme sur l'activité des organismes ?

    Des Hiboux actifs sur les réseaux sociaux

    La réforme de la Formation lancée en mars 2014 et surtout la mise en place du CPF - Compte Personnel de Formation - font apparaître de nombreux reproches de la part des professionnels du secteur. Ces derniers, confrontés - d'ailleurs comme les entreprises et les salariés, le rappellent-ils - à la mise en oeuvre des nouveaux dispositifs sans période de transition, ont souhaité alerter les pouvoirs publics sur leurs difficultés.

    Deux dirigeants d'un organisme de formation spécialisé dans les formations linguistiques - Arnaud Portanelli et Guillaume le Dieu de Ville - ont ainsi créé un collectif : le mouvement des Hiboux. Dès avril, le collectif lance une pétition sur les réseaux sociaux, " pour sauver la formation professionnelle ". Elle a recueilli à ce jour plus de 3 000 signatures.

    Les Hiboux rappellent notamment que le passage obligatoire par des formations diplômantes ou certifiantes ne peut pas perdurer et pénalise les salariés eux-mêmes dans leur choix de formation.

    Un courrier a été, par ailleurs, adressé à François Rebsamen, alors Ministre du Travail, afin de dénoncer la complexité du système mis en place par la Réforme. Dans cette lettre, les Hiboux font aussi 10 propositions d'urgence. Parmi elles : étoffer la liste des formations transverses éligibles, raccourcir les délais de traitement et de validation des dossiers de demandes ou encore simplifier le site moncompteformation.gouv.fr.

    L'impact du CPF sur l'activité des organismes de formation

    Selon la Fédération de la Formation Professionnelle, le premier trimestre 2015 vient confirmer les craintes des Hiboux, puisqu'une baisse de 15% du chiffre d'affaires des organismes aurait été notée - cette baisse pouvant même atteindre 50% pour certains organismes.

    La Fédération craint même que leur activité connaisse une chute de 30% en moyenne sur le premier semestre 2015, avec des conséquences lourdes en termes d'emploi.

    Bien sûr, tous les organismes ne sont pas tous touchés de la même façon. Les acteurs importants du marché et qui proposent des formations longues et qualifiantes sont mieux armés pour supporter la période de mise en place de transformation des dispositifs.

    Une montée en puissance du CPF suffisante ?

    Après des débuts difficiles - avec seulement 943 dossiers de demandes validés entre janvier et avril 2015, le Compte Personnel de Formation semble prendre de l'ampleur. Le Ministère du Travail annonçait, en août, la validation de 14 000 dossiers pour le mois de juillet.

    Mais ces chiffres ne viennent pas forcément rassurer les organismes de formation, qui les comparent avec les demandes de formation faites dans le cadre du DIF. Comme le rappellent Les Hiboux, 60 000 dossiers étaient, pour ce dispositif, validés mensuellement.

    Pour eux comme pour la Fédération de la Formation Professionnelle, le risque est donc fort de voir survenir, à court terme, de nombreuses faillites d'organismes de formation - et de formateurs indépendants - et par là-même des licenciements.

    Cette lettre est réalisée par : Delphine Guidat, Pierre-louis Passalacqua

    Les articles des experts SVP sur le même thème :