Social, finance, fiscalité, économie, réglementation, vie des affaires, information sectorielle…
interrogez les 200 experts SVP sur toutes vos questions professionnelles

    Garantir la chaîne du froid pour les vaccins anti-covid

    20 January 2021

    Créée en janvier 2018, la société Koovea a développé une solution connectée de traçabilité de la chaîne du froid. Elle permet d'optimiser la logistique grâce à une surveillance des marchandises sensibles, d'enregistrer et contrôler les températures et de donner l'alerte en temps réel. Elle l'a adapté pour garantir la chaîne du froid et sécuriser le transport des vaccins contre la COVID-19 à l'échelle industrielle.

    Un vaccin qui doit être conservé à -70°C jusqu'à son utilisation

    Les vaccins sont des produits fragiles qui nécessitent de respecter des contraintes spécifiques telles que d'être conservés à l'abri de la lumière ou à une température constante voire congelés. Leur efficacité en dépend. Par exemple, si le vaccin Pfizer /BioNTech est le premier à être commercialisé et qu'il représente un des grands espoirs pour en finir avec la pandémie, il a le défaut de devoir être conservé et transporté à – 70 °C avec une tolérance de + ou – 10 °C. Et si les vaccins de Moderna et Johnson & Johnson sont moins exigeants, ils demandent tout de même d'être stockés et distribués jusqu'à leur utilisation à une température constante de - 20°C. Pour respecter ces contraintes, une logistique très élaborée et précise doit être mise en place.

    Une solution complète pour contrôler la chaîne du froid

    Adrien Content, Yohann Caboni et John Aldon, les cofondateurs de la société montpelliéraine Koovea, ont développé, pendant plus de deux ans et demi, le premier prototype d'enregistreur de température connecté qui permet de suivre un lot de marchandises, stocké ou en transit, au sein de l'incubateur d'IMT Mine Alès. Le système est miniaturisé et assure le respect de la chaîne du froid à des températures de consigne pouvant aller jusqu'à – 176 °C.

    Mais c'est une solution complète à trois composantes que propose Koovea. La plus importante est évidemment le capteur de température breveté, IP68 et adapté au contact alimentaire, capable d'enregistrer plus de 300 000 mesures avec une précision de mesure à ±0,2 °C et une autonomie de trois ans. Associés au capteur, un routeur intelligent disposant d'une connectivité mobile cellulaire de type LTE permettant un suivi en temps réel des données au niveau mondial, et une application qui permet d'observer le suivi permanent des produits, viennent compléter l'offre de Koovea. En plus de pouvoir superviser les données par l'application, la solution peut ainsi alerter en cas d'incident, géolocaliser les défaillances et même élaborer des statistiques en fonction des partenaires logistiques.

    Profiter de la croissance du marché de la chaîne du froid

    Selon MarketsandMarkets, la taille du marché mondial de la chaîne du froid est estimée à plus de 230 milliards US$ en 2020 et pourrait dépasser les 340 milliards US$ en 2025, soit un taux de croissance annuel moyen de 7,8%. Si 91% sont concentrés par l'agroalimentaire, la santé et le secteur pharmaceutique drainent tout de même 6% de ce marché, soit près de 13,8 milliards US$. Et c'est également l'un des rares marchés dont la pandémie va accélérer la croissance. Koovea est donc sur un marché très porteur, malgré un contexte économique plutôt morose.

    Une levée de fonds pour se développer à l'international

    La solution Koovea a été reconnue pour son caractère innovant dès 2019, puisqu'elle a reçu un prix au Consumer Electronics Show de Las Vegas dans la catégorie " Fitness, Sport and Biotech "

    Selon Koovea, le suivi des températures de produits froids est un impératif dans les secteurs de la santé évidemment mais aussi la recherche, la biologie, l'industrie pharmaceutique, la logistique spécialisée et, certainement le plus important en taille, l'industrie agroalimentaire. Elle a fait part de ses ambitions pour 2021. Elle souhaite faire croître ses effectifs afin de continuer le développement de son offre. Pour l'avenir, elle vise simplement la première place de fournisseur de technologie " Made in France " pour le suivi de température de transport et de stockage, en intégrant de nouvelles fonctionnalités du domaine de l'intelligence artificielle et de la blockchain. Pour atteindre ses objectifs, elle recherche une levée de fonds pour un montant minimum de 400 000 euros.

    Cette lettre est réalisée par : Denis Kientz
    , Pierre-louis Passalacqua
    , Stéphane Chen

    Les articles des experts SVP sur le même thème :