Social, finance, fiscalité, économie, réglementation, vie des affaires, information sectorielle…
interrogez les 200 experts SVP sur toutes vos questions professionnelles

    Gestion prévisionnelle des emplois (GPEEC) : quelles sont les pratiques des collectivités territoriales ?

    11 August 2022
    Cette lettre est réalisée par : Bénédicte Roussel
    , Laurence Janus Nardin

    Le Centre National de la Fonction Publique Territoriale (CNFPT) publie une étude sur les nouvelles pratiques de gestion prévisionnelle des emplois, des effectifs et des compétences (GPEEC) dans les collectivités territoriales. Comment ont- elles évolué depuis 10 ans ?

    Contexte de l'étude du CNFPT

    Dix ans après la dernière étude montrant les difficultés de mise en œuvre de ces démarches de GPEEC, le CNFPT voulait voir si ces pratiques avaient évolué sachant que certaines problématiques en matière de ressources humaines se posent avec plus d'acuité encore (contraintes financières, mobilités contraintes, difficultés de recrutement, évolutions des compétences…).

    Cette étude  du CNFPT repose sur des entretiens réalisés au sein de vingt collectivités et centres de gestion, auprès de DRH, responsables RH, en charge de GPEEC et conseillères et conseillers mobilités parcours professionnels.

    En application de la loi du 6 août 2019 de transformation de la fonction publique et du décret du 29 novembre 2019, les collectivités ont l'obligation de définir des lignes directrices de gestion autour de deux axes :

    - la mise en œuvre de la stratégie pluriannuelle de pilotage des ressources humaines (entrée en vigueur en décembre 2019) ;

    - les orientations générales en matière de promotion et de valorisation des parcours professionnels (entrées en vigueur en janvier 2021).

    Les nouvelles pratiques GPEEC des collectivités

    Cette étude porte un éclairage sur :

    - La perception et la prise en compte de la GPEEC par les élus et les organisations syndicales : elles varient fortement d'une collectivité à l'autre mais ces démarches peinent globalement à convaincre les élus. Les partenaires sociaux, eux, montrent un intérêt croissant pour les GPEEC ;

    - Les incidences de la mise en œuvre des lignes directrices de gestion (LDG) : souvent marquées par une dimension gestionnaire et technique, et très centrées sur les questions d'ordre réglementaire, les LDG posent un cadre et incitent à un questionnement RH ;

    - L'évolution récente des démarches de GPEEC. Elle résulte de plusieurs facteurs qui impactent les organisations et les métiers territoriaux : transitions (écologique, numérique, citoyenne) et transformation de l'action publique, évolutions législatives et réglementaires, recompositions territoriales, mutualisation, transfert d'agents, crise sanitaire… ;

    - Le panorama des principaux dispositifs mis en œuvre : répertoires internes des métiers et des emplois, fiches de poste, indicateurs de gestion et tableaux de bord… ;

    - Le bilan des démarches engagées : la progression et la légitimité des démarches GPEEC sont contrebalancées par un pilotage qui reste fragile et une visée prospective encore limitée ;

    - Les besoins de professionnalisation liés à la fonction GPEEC : il apparait nécessaire de développer des compétences en périphérie d'une expertise GPEEC.

    Les articles des experts SVP sur le même thème :