Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

    Impact favorable des soldes sur le coût de la vie

    21 août 2013

    En juillet, l'évolution de l'inflation a été marquée par la baisse des prix à la consommation des produits soldés, en particulier l'habillement. L'INSEE relève aussi le recul saisonnier des produits frais. Ces mouvements de prix ont été partiellement compensés par la hausse estivale des services liés aux vacances. L'inflation annuelle s'établit à 1,1% (+0,9% hors tabac).

    Soldes de juillet

    La période des soldes a été favorable pour les étiquettes de l'habillement (-13% sur le mois). Les rabais sur la mode féminine ont atteint de 18% sur le mois (hausse de 1,2% par rapport à ceux de juillet 2012). Le prix des vêtements pour hommes reculent de 10% sur le mois (+1,7% sur un an). Le prix des chaussures bénéficie de 13,4% de baisse sur le mois (+1,2% sur un an). De même, l'INSEE rapporte des diminutions de prix sur la maroquinerie, l'ameublement et la bijouterie.

    Baisse saisonnière sur les fruits et légumes

    Le prix des fruits recule de 5,2% sur le mois et ceux des légumes de 3,9%. Comparés aux prix de l'été dernier, compte tenu des mauvaises conditions climatiques du printemps, la progression des prix s'établit à 10% pour les fruits et à 3,4% pour les légumes. Le prix des autres produits alimentaires restent stables sur le mois (+1,0% sur un an).

    Hausses variables sur le prix des vacances

    Au mois de juillet, les tarifs des locations de vacances progressent de 26% sur le mois (+11,3% sur un an), le prix des campings et autres hébergements de vacances bondit de 37,5% sur un mois (+0,6% sur un an). La majoration saisonnière des tarifs aériens est importante (+15,1% sur le mois) tout comme le prix des voyages organisés (+18,5% sur le mois). Les prix des carburants augmentent légèrement en juillet avec +0,4% sur le mois (-0,3% sur un an).

    Zone euro : 1,6% d'inflation

    Le taux d'inflation de la zone euro s'établit à 1,6% par an contre 2,4% en 2012. La hausse des prix est supérieure à 3% par an en Estonie, en Roumanie et aux Pays-Bas. Les prix sont stables en Grèce, en Bulgarie et au Danemark. Les plus forts impacts sur le taux d'inflation annuel de la zone euro proviennent des fruits, des légumes et du tabac.

    0,8% en fin d'année ?

    L'inflation devrait se maintenir autour de 1% jusqu'en fin d'année. L'INSEE estime que, sous l'hypothèse d'une stabilité du cours du baril, l'inflation relevée en fin d'année 2013 devrait s'établir à 0,8%. Le Consensus des économistes confirme cette tendance avec une prévision de +1,0%. En 2014, en raison d'un certain rebond de l'activité économique, la hausse annuelle des prix reprendrait le rythme de 1,5%.

    Cette lettre est réalisée par : Jean-luc Zeiler, Pierre-louis Passalacqua, Muriel Doyen