Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

    Impacts du Covid-19 : prévisions de croissance économique (MAJ du 17/04/2020)

    17 avril 2020

    Les conséquences économiques de la pandémie du coronavirus sont visibles et non négligeables sur l'ensemble du monde. La contraction économique dans plusieurs secteurs d'activité impactent négativement la croissance économique mondiale, avec des disparités selon les pays et en fonction des mesures de confinement qui ont été prises pour lutter contre la propagation du virus. Les Experts SVP vous proposent chaque semaine les prévisions économiques actualisées.

    Quelles sont les perspectives économiques mondiales liées à cette crise ?

    Les impacts économiques du Covid-19 sont mondiaux et de grande ampleur. Dans la plupart des pays, la période de confinement perdure impliquant mécaniquement des perspectives économiques de plus en plus défavorables. Au 10 avril, BNP Paribas prévoit pour 2020 un taux de croissance du PIB en Italie de -12%, dépassant le seuil psychologique des -10%, du jamais vu sur ce pays depuis l'après-guerre. Quant à la France, BNP Paribas prévoit un taux de croissance du PIB 2020 à -7%. Dans le même temps, les prévisions du gouvernement sont plus que pessimistes. En effet, le ministre français de l'économie, Bruno Le Maire, a annoncé ce mardi 14 avril que le gouvernement prévoyait une prévision du taux de croissance du PIB de l'ordre de -8% pour le projet de loi de finances rectificative, soit le choc économique le plus violent depuis l'après-guerre.

    Prévision du 17/04/2020

    Des perspectives de croissance revues à la baisse partout dans le monde

    Sur cette semaine, les économistes ont fortement déprécié leur opinion sur les perspectives 2020 de la plupart des principales économies du monde. Les taux de croissance du PIB 2020 seraient ramenés à -5,7% aux Etats-Unis (contre -0,7% la semaine précédente, soit un écart de 500 points de %), -6,7% au Royaume-Uni (contre -1,8%), -7,1% en France (contre -3,1%), -6,4% en Allemagne (contre -3,7%). La chine s'en sort le mieux avec un taux ramené à +1,5% (contre +2,6% la semaine précédente).

    écart PIB du 17/04/2020

    Cette lettre est réalisée par : Kader Berachoua
    , Stéphane Chen
    , Pierre-louis Passalacqua

    Les articles des experts SVP sur le même thème :