Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

    La chimie de base, un marché à la compétitivité contrariée par le prix des hydrocarbures

    24 novembre 2014

    La chimie de base en France : son périmètre, les chiffres clés de ce marché, ses problématiques, son tissu sectoriel…Que vous soyez chargé de développement territorial, acheteur, investisseur, les experts d'Innovation et Développement peuvent réaliser une Synthèse sur le marché de la chimie de base, personnalisée selon votre besoin.

    Définition

    · La chimie de base qualifiée de chimie lourde, se décompose en deux sous-secteurs :

    - la chimie minérale : produits inorganiques, gaz industriels, produits azotés, chlore, colorants, …

    - la chimie organique : produits organiques, grands intermédiaires issus de la pétrochimie (éthylène, propylène…), matières plastiques, caoutchoucs synthétiques, ….

    Données économiques

    · La relative stabilité du chiffre d'affaires de l'industrie chimique depuis 2011 en France.

    · 82,4 milliards d'euros de chiffre d'affaires réalisés en France en 2013.

    Tendances et faits marquants

    · Les évolutions inégales en termes de production selon les différents sous-secteurs de la chimie de base en 2013 : +3,9% pour la chimie minérale, -2,3% pour la chimie organique.

    · L'amélioration des échanges extérieurs du secteur en 2013.

    Acteurs du marché

    · Des acteurs investissant pour améliorer la compétitivité de leurs installations : transformation ou remplacement des activités impactées par les problèmes de coûts par d'autres activités à forte valeur ajoutée.

    · La fermeture de 700 000 tonnes de capacités de production en chimie de base en Europe depuis 2012.

    Clients

    · La chimie fine, la chimie de spécialité et la pharmacie, principaux secteurs clients de la chimie de base.

    · L'industrie, les ménages et l'agriculture, principaux utilisateurs des produits de chimie fine et de spécialité.

    Enjeux

    · Opportunités :

    - Le maintien des dépenses d'investissements de l'industrie chimique en France en 2013.

    - La croissance des dépenses de recherche et développement.

    · Menaces :

    - Un marché dépendant fortement des évolutions du prix de l'énergie, le recours au pétrole et au gaz étant stratégiques du fait de leur utilisation comme combustibles et matières premières.

    - Un contexte économique incertain ayant pour conséquence une baisse de la demande des marchés clients.

    Cette lettre est réalisée par : Baudouin Despres, Jean Jacques Labinsky, Anne-cécile Henkes

    Les articles des experts SVP sur le même thème :