Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

  • Téléphone
  • App mobile
  • Ordinateur

    La douceur hivernale fait baisser les cours pétroliers

    10 janvier 2007

    Cours du Brent

    Livraison mois courant - Moyenne mensuelle (US dollar par baril de 159 litres) : moyenne arithmétique des cours quotidiens de clôture à Londres.

     

    Agenda
    Prochaine réunion ordinaire de l'OPEP : le 15 mars 2007, à Vienne (siège de l'organisation)
    Ordre du jour : suivi de l'évolution du marché et sa stabilisation.

    Tendance
    Le marché reste très volatil ; la fourchette des prévisions reste assez large :
    entre 50 et 75 dollars le baril à l'horizon de décembre 2007.

    Marché à terme
    Livraison en octobre 2007 :
    68,80$ /baril.

    Actualités
    La douceur de l'hiver en Europe et en Amérique du Nord pèse sur les cours du pétrole. Le 5 janvier 2007, le pétrole Brent a atteint son cours le plus bas depuis un an et demi à 55 dollars par baril.

    La principale raison de la chute des cours tient à la situation météo exceptionnelle aux Etats-Unis et en Europe. Dans la région de New York, région la plus consommatrice de fioul de chauffage au monde, les températures affichent, en ce début 2007, huit degrés au dessus des normales saisonnières.

    La baisse de consommation compense la réduction de la production effectuée par l'OPEP. Le 14 décembre dernier, les pays producteurs ont confirmé la réduction de production intervenant dès le 1er février. Cette nouvelle baisse portera la production OPEP à un peu moins de 26 millions de barils par jour, soit 14% rapport à 2005. La production non OPEP, plus de 60% de la production mondiale, a, depuis la fin 2005, progressé de plus de 3%.

    Rien de nouveau ne sera décidé avant que les membres de l'OPEP aient pu prendre en compte les nouvelles mesures de réduction de production qui entreront en vigueur en février. L'Organisation ne devrait donc pas bousculer son calendrier; sa prochaine réunion est programmée pour le 15 mars. Selon un responsable, " il y a toutes les raisons de penser que le marché pétrolier va se ressaisir, et l'OPEP s'est engagée à faire tout ce qui est en son pouvoir pour le stabiliser".