Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

  • Téléphone
  • App mobile
  • Ordinateur

    La start up du mois : " ELVESYS "

    19 septembre 2013

    Créée en mars2011, l'entreprise développe et commercialise des instruments scientifiques à destination des laboratoires de recherche et d'analyse.Les créateurs de l'entreprise ont décidé de profiter de l'essor des laboratoires sur puce. Ces dispositifs miniaturisés permettent, par exemple, à partir d'une goutte de sang prélevée chez un patient et de cette puce dite " microfluidique " d'effectuer des diagnostics actuellement réalisées au sein des laboratoires d'analyse et des hôpitaux.

    Un projet et trois chercheurs

    Le projet a débuté en 2008 grâce à trois chercheurs qui ont décidé de mettre sur le marché une application de la microfluidique. Cette science regroupe les technologies traitant de l'écoulement des liquides dans des canaux de la taille du micromètre. L'une de ses applications est la fabrication de dispositifs appelés " lab-on-a-chip ".

    La technologie est plus précise, les risques d'erreurs de diagnostics sont réduits et moins couteuse, les analyses nécessitent moins de personnel. Elvesys est positionnée sur un marché que tous les grands pays occidentaux ont également investi.

    Des produits brevetés pour une cible très précise

    Elle commercialise déjà deux gammes de produits brevetés. La première englobe des instruments nomades dédiés aux laboratoires de recherche et permet de faciliter la mise en place d'expériences. L'autre gamme regroupe des instruments scientifiques à destination des laboratoires de biologie et d'analyse, tel que, par exemple, un équipement qui modifie la température d'un échantillon lors d'une observation au microscope.

    Avec déjà cinq brevets qui devraient se transformer dans le courant de l'année en une gamme de cinq produits et plusieurs autres dont le dépôt devrait intervenir d'ici 2015, Elvesys considère l'innovation comme une stratégie de développement.

    Le marché mondial tout de suite

    Apres moins de trois années d'existence, la moitié de ses clients sont situés en dehors du territoire national et a déjà dans son portefeuille la prestigieuse référence du ministère français de la Défense qui l'a choisi pour développer un dispositif de détection ultra-rapide des agents pathogènes (détection un virus ou une bactérie en dix minutes, contre trente minutes actuellement).

    Elle estime le marché mondial des instruments permettant aux laboratoires de fonctionner sur puce à 25 millions d'euros et vise un chiffre d'affaires de 1 à 2 millions d'euros. Son objectif est de devenir un incontournable de cette technologie au plan mondial, en favorisant la diffusion de la microfluidique en France Elle soutient également la création de spin-off de laboratoires de recherche en donnant naissance à d'autres entreprises en microfluidique.

    Pourquoi pas une " Microfluidic Mountain " qui ferait face à la " Silicon Valley " ?

    Cette lettre est réalisée par : Denis Kientz, Jacques Dugravier, Rosine Magnier, Muriel Doyen

    Les articles des experts SVP sur le même thème :