Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

  • Téléphone
  • App mobile
  • Ordinateur

    La startup du mois : Cybelangel

    09 novembre 2018

    Créée en février 2013, Cybelangel est une société spécialisée dans la cybercriminalité. Elle développe des solutions qui scrutent en continu le réseau visible, le " darknet " et les objets connectés, afin de trouver des données dérobées depuis Internet et rendre à ses clients les informations qui leur appartiennent, en n'omettant pas de les informer de l'auteur du vol et du moyen utilisé.

    Lutter contre les fuites de données

    La technologie utilisée par Cybelangel permet de scanner le web visible bien sûr mais surtout le "dark Web" et les objets connectés. C'est grâce à un système de "crawling", une analyse du contenu ligne par ligne et de chaque lien interne ou externe que la machine va pouvoir indexer page après page, l'internet que nous connaissons mais aussi le web invisible. Erwan Keraudy, cofondateur de l'entreprise, explique que leur solution fonctionne en temps réel, sans interruption en utilisant l'intelligence artificielle pour trier et analyser les milliards de documents trouvés. Parmi ces données se trouvent des documents volés à leurs clients.

    Mais le niveau d'alerte, s'il est identifié par la machine, est validé par une intervention humaine, afin de ne pas lancer des fausses alertes qui dégraderaient l'appréciation du danger. C'est également une analyse humaine qui va identifier la source des fuites d'informations sensibles. L'entreprise précise d'ailleurs que ce sont, dans 94% des cas, des fournisseurs, prestataires, cabinets d'avocats ou consultants, qui ont, pour des raisons professionnelles, accès aux informations sensibles et qui sont attaqués. Ils sont souvent moins bien protégés. Une fois la fuite identifiée, un verrou est posé pour faire cesser le risque.

    Deux frères, un ami et un article de presse pour une belle histoire

    Erwan Keraudy est aujourd'hui installé à New-York pour développer la filiale américaine. Jusqu'en 2013, il suit un parcours dans la finance et l'investissement auprès de grandes banques. Suite à la lecture d'un article présentant un piratage de millions de cartes bancaires, avec ses futurs cofondateurs Matthieu Finiasz, un ami d'enfance, diplômé de l'ENS de Lyon en mathématique et chercheur en cryptographie, et Stevan, son frère, centralien et chercheur en machine learning, ils décident de concevoir une solution pour lutter contre le vol de données sensibles et créent Cybelangel.

    Selon le cabinet XERFI, le marché français de la cybersécurité devrait progresser au rythme moyen de 10% par an à l'horizon 2020. Le marché mondial est estimé, toujours selon le cabinet d'études, à presque 100 milliards d'euros.

    Le " dark web ", ressource idéale pour tous les trafics

    Le dark web est une partie immergée d'Internet qui n'est accessible que par des logiciels ou des configurations spécifiques et souvent accessibles uniquement sur invitation ou autorisation. Ce dark web est lui-même une partie du " deep web ", qui regroupe le web non indexé par les moteurs de recherche. Il est d'ailleurs plus exact de parler des dark webs puisqu'ils en existent plusieurs dont les plus célèbres sont TOR et I2P. Les concepteurs de ces réseaux avaient pour ambition de créer un web protégeant l'anonymat et les données personnelles de leurs utilisateurs. Mais cette noble cause a rapidement été détournée par des organisations criminelles de petite ou grande envergure. Le contenu actuel des dark webs est aujourd'hui souvent illicite. Sur certaines plateformes de ventes sont proposés des stupéfiants, des armes mais aussi des données personnelles, des courriels mais également des projets de recherche et développement, des bases de données clients et des documents confidentiels.

    De l'argent pour partir aux Etats-Unis et accélérer la R&D

    En juin 2016, grâce à Serena Data Ventures, un fonds européen dédié au big data et à l'intelligence artificielle, Cybelangel lève 3 millions d'euros. En décembre 2016, elle est accompagnée par Business France à Helsinki pour participer au prestigieux concours international de Slush, la plus importante conférence pour les start-up en Europe du nord. Elle gagnera le concours devant près de 1 700 autres startups.

    Elle vient d'annoncer en octobre 2018, une nouvelle levée de fonds de 10 millions d'euros auprès de Serena et de BPIfrance, pour accélérer son développement international et étoffer ses équipes de recherche et développement.

    La société, qui compte déjà 70 collaborateurs, va donc recruter pour augmenter sa présence aux Etats-Unis, ce pays représentant à lui-seul la moitié du marché de la cybersécurité. Même si elle compte déjà des clients prestigieux dont Sanofi, LVMH, Deutsche Bank, Vuitton ou L'Oréal, sa cible commerciale se situe parmi les plus grandes entreprises mondiales. Elle souhaite également largement augmenter son effectif en France où le pôle R&D devrait rester localisé. Elle espère tripler ses effectifs avant 2020.

    Cette lettre est réalisée par : Denis Kientz, Stéphane Chen

    Les articles des experts SVP sur le même thème :