Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

    La startup du mois : Goshaba

    26 juin 2019

    Créée en septembre 2014, Goshaba a développé une solution permettant d'automatiser la pré-qualification des candidats en combinant les sciences cognitives, la gamification et le smart data. L'entreprise a conçu une plateforme en SaaS dans laquelle les DRH entrent leurs critères de recrutement. Ces données permettent de générer un parcours accessible aux candidats avec un formulaire d'identification classique et des tests ou des mini-jeux pour obtenir un " score de matching ".

    Trouver l'aiguille dans la botte de foin

    Dans une grande entreprise, le chargé de recrutement du service des ressources humaines doit, au sein d'une CVthèque comptant parfois plusieurs centaines de milliers de documents, trouver les candidats susceptibles de correspondre aux besoins émis par les services. Cette quête, sans la comparer à celle du Saint Graal, n'en reste pas moins un casse-tête. Goshaba s'est positionné sur cette étape en développant des outils permettant la pré-qualification des bons profils.

    Les outils utilisent les sciences cognitives, les jeux vidéos et l'intelligence artificielle pour créer les tests que devront passer les candidats. La recherche fondamentale en sciences du comportement, en psychologie cognitive et en neuro-économie étant essentielle, Goshaba a créé un laboratoire de recherche intégré, le Cognitive Lab, dirigé par Camille Morvan. La structure permet à l'entreprise de conserver un niveau optimal de compétences.

    Combiner des tests pour obtenir un score

    Traditionnellement, les candidats doivent passer des tests techniques, psychotechniques, psychométriques ou de personnalité. Goshaba ne va pas supprimer cette étape mais, au contraire, va mettre en place une méthodologie qui permet de mesurer de façon rapide et précise mais aussi ludique le profil du candidat pour l'entreprise qui souhaite recruter.

    La technologie permet également de trouver des candidats qui ne savent pas se vendre sur un CV ou qui n'ont pas les bons diplômes mais qui ont les compétences recherchées. La préqualification proposée par Goshaba va pouvoir les mener jusqu'à l'entretien, alors que par la seule lecture du CV, ils auraient été rejetés.

    Une femme à l'honneur

    En avril 2019, Camille Morvan, co-fondatrice de Goshaba, a remporté le premier prix du Women in AI awards organisé par Capgemini et l'association d'entrepreneuses Women in AI, organisation ayant pour vocation d'inciter les femmes à rejoindre le secteur de l'intelligence artificielle. Le prix distingue les entrepreneuses ayant développé une solution qui utilise l'IA.

    Après un parcours professionnel académique, elle est devenue chercheuse en neurosciences au Collège de France, puis enseignante-chercheuse à l'université de Harvard et créatrice du Decision Making Workshop. Elle s'avère également une excellente ambassadrice de l'entreprise qu'elle représente avec un grand talent dans les médias.

    Les premières reconnaissances du marché

    Dès l'année de sa création, l'entreprise avait été lauréate du concours Innovation 2030. En 2016, elle se voit récompensée par ManpowerGroup lors de la première édition de Viva Technology. Mais le marché apporte plus encore sa reconnaissance à l'entreprise et des clients tels que BNP Paribas, HSBC, la Mairie de Paris ou SNCF ont déjà investi dans la solution pour la recherche de futurs collaborateurs. L'entreprise devrait lancer une levée de fonds d'ici 2020 afin d'accompagner son développement à l'international.

    Cette lettre est réalisée par : Denis Kientz, Pierre-louis Passalacqua

    Les articles des experts SVP sur le même thème :