Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

    La startup du mois : TheraPanaceae

    07 janvier 2020

    Créée en mars 2017, TheraPanacea développe des solutions permettant d'automatiser les traitements de radio-oncologie (traitement du cancer par la radiothérapie) afin d'en augmenter la précision, l'efficacité et la sécurité. Elle utilise l'intelligence artificielle et le " machine learning " pour que la dose délivrée au patient soit adaptée précisément et en temps réel en fonction des changements anatomiques et même, dans un proche avenir, des mouvements des organes pendant le traitement.

    Un traitement très traumatisant qui peut s'améliorer

    Depuis près d'un siècle, la radiothérapie est l'une des trois composantes majeures du traitement du cancer avec la chirurgie et la chimiothérapie. Utilisée dans plus de la moitié des traitements d'un cancer, elle a pour but d'irradier et donc de détruire les cellules cancéreuses. Mais ce traitement reste encore imprécis et provoque l'irradiation des tissus sains situés autour de la partie traitée.

    Les solutions logicielles développées par TheraPanacea ont pour objectif d'optimiser toutes les étapes du traitement et réduire les marges d'irradiation autour de la tumeur. La radiothérapie dite adaptative à la volée, grâce aux données traitées par " machine learning ", permettra de délivrer au patient la dose calculée en temps réel par l'algorithme et son ciblage afin d'en atténuer les conséquences sur des cellules non cancéreuses.

    Les medtechs, des startups et des PME qui innovent pour notre santé

    Réunies au sein de l'association MedTech Europe, les sociétés innovantes des technologies médicales, les " medtechs ", représentaient en 2017 une enveloppe d'environ 115 milliards d'euros, soit 27 % du marché mondial des dispositifs médicaux. L'Europe est en deuxième position derrière les Etats-Unis, qui possèdent une belle avance avec 43 % de ce même marché mondial. La France, avec un chiffre d'affaires global de 28 milliards d'euros, dont 8 milliards à l'export, est plutôt bien positionnée, en deuxième place, derrière l'Allemagne et devant le Royaume-Uni.

    En 2017, ce marché français des dispositifs médicaux était représenté par plus de 1 300 entreprises dont 92 % de PME, précise le Snitem (Syndicat national de l'industrie des technologies médicales).

    Un incubateur au sein des structures hospitalières

    Installée dans la pépinière Paris Santé Cochin, à l'Hôpital Cochin, l'entreprise est une spin-off issue de plus de 10 ans de recherche de Centrale Supélec. Nikos Paragios, président cofondateur de TheraPanacea, dirigeait un laboratoire à Centrale Supélec en charge de développer des algorithmes statistiques d'optimisation d'imagerie médicale. Il a noué, au sein de TheraPanacea, plusieurs partenariats avec des instituts et des organismes de recherches prestigieux dont Gustave Roussy ou l'INRIA.

    L'intérêt d'accompagner des sociétés innovantes au travers de partenariats avec des incubateurs ou même de disposer en interne d'une pépinière est évoqué dans le plan stratégique 2015-2019 de l'AP-HP publié en 2014 et, plus récemment, dans les propositions de la Fédération hospitalière de France pour 2017-2022. Cette volonté de faire du service public hospitalier un levier d'innovation en recherche médicale doit être encouragée à l'heure où les startups de la medtech ont de plus en plus de difficulté à se développer sans devoir se laisser absorber par des groupes internationaux ou se délocaliser pour obtenir les fonds nécessaires à leurs recherches. Même si de telles structures n'ont pas vocation à héberger de façon pérenne les structures innovantes, elles permettent au moins de ne pas avoir à gérer les besoins en termes d'infrastructures techniques et logistiques.

    Une reconnaissance incontestable de l'innovation

    En octobre 2019, le Grand jury du concours annuel EDF Pulse consacre TheraPanacea en lui décernant la première place sur le podium, parmi 332 start-up sur la ligne de départ et 12 finalistes. L'entreprise avait déjà remporté le Premier Prix du AI Challenge Paris Région 2018 et le Grand Prix de l'Innovation de la Ville de Paris dans la catégorie Santé et bien-être en 2017.

    Toujours en octobre 2019, elle est lauréate du programme européen EIC Accelerator - Horizon 2020 ce qui lui octroie un financement de 2,5 millions d'euros de financement non dilutif pour développer sa solution.

    En janvier 2019, elle a levé 3,5 millions d'euros auprès du fonds d'investissement familial Therinvest, dirigé par Arnaud Gobet, également président de l'ETI de santé Innothera, spécialisée sur le traitement et la prévention des pathologies du quotidien et avec laquelle elle est partenaire.

    Ces apports permettront à TheraPanacea d'accélérer la commercialisation de sa solution en France et en Europe afin de se lancer sur le marché intercontinental.

    Cette lettre est réalisée par : Denis Kientz
    , Stéphane Chen

    Les articles des experts SVP sur le même thème :