Social, finance, fiscalité, économie, réglementation, vie des affaires, information sectorielle…
interrogez les 200 experts SVP sur toutes vos questions professionnelles

    Le baril juste en dessous des 120 dollars

    09 March 2011

    Cette lettre est réalisée par : Murielle Doyen, Pierre-louis Passalacqua, Jean-luc Zeiler

    A la mi-février, les premiers échos d'affrontements violents en Libye projetaient les cours du pétrole Brent bien au delà des 100 dollars atteints fin janvier. Le 23 février, le cours se négociait un bref instant à 119,79 par baril, soit le maximum depuis août 2008. Sur un an, le cours du pétrole a progressé de 41%.

    La Libye, 2% de la production mondiale

    Les tensions dans les pays du Moyen-Orient, particulièrement en Libye, ont accéléré la tendance : le prix du baril de Brent a franchi la barre des 110 dollars, pour la première fois depuis septembre 2008. Selon les spécialistes, la guerre civile en Libye se traduit par une chute de 60% de la production de pétrole quotidienne du pays soit près d'un million de barils par jour. La Libye,2% de la production mondiale de pétrole, produit 1,69 million de barils par jour, et en exporte 1,49, en majorité vers l'Europe. Le pétrole libyen représentait, en 2010, 15,7% des importations françaises de brut.

    Quatre membres de l'OPEP se mobilisent pour éviter un choc pétrolier

    Après l'Arabie Saoudite, le Nigéria, le Koweït et les Emirats Arabes décident de produire plus de brut pour éviter un choc pétrolier. Au total, la hausse de production cumulée à celle de l'Arabie Saoudite devrait permettre de compenser la chute de l'offre de pétrole libyen. Nul ne peut, cependant, affirmer si cela neutralisera la récente hausse des cours. En effet, la spéculation sur les marchés pétroliers bat son plein. Les intervenants sur le marché pétrolier misent sur une poursuite de l'envolée des cours et le nombre des engagements à la hausse touche un niveau jamais atteint. Le baril de Brent s'est apprécié de 25% depuis janvier.

    Les prix de l'essence au delà des niveaux historiques de 2008

    La hausse des prix à la pompe traduit la répercussion directe de la flambée des cours du pétrole brut, qui augmentent régulièrement depuis un an face à la vigueur de la consommation asiatique. Les prix relevés par le Ministère de l'Industrie ont battu, dès le début du mois de mars, les records historiques de 2008 pour les carburants sans plomb. Le sans plomb 95 se vendait 1,51 euro le litre (1,49 euro/l en juin 2008), le sans plomb 98, 1,54 euro/l (1,49 euro en juin 2008). Le gazole, le carburant le plus consommé en France, reste, quant à lui, en dessous du sommet qu'il avait atteint en 2008 (1,45 euro/l) avec 1,35 euro/l, celui-ci affiche une hausse de 22% depuis un an.

    Prix de l'énergie :+13,7% depuis un an en France

    La forte hausse des prix de l'énergie alourdit la facture des consommateurs. Celle-ci devrait se poursuivre dans les mois à venir, sur fond de tensions géopolitiques et des besoins de financement. Les prix de l'énergie ont progressé de 13,7% depuis un an en France, selon l'INSEE. La hausse des tarifs de l'électricité est de 6,4%, du gaz de 15,0% et des prix des carburants de 17% sur un an.

    Une question ? Les experts SVP vous répondent

    Pour suivre les évolutions des indices et des taux impactant votre activité , cliquez ici !