Social, finance, fiscalité, économie, réglementation, vie des affaires, information sectorielle…
interrogez les 200 experts SVP sur toutes vos questions professionnelles

    Le crédit à la consommation devient responsable

    31 May 2010

    Une réforme visant à mieux encadrer le crédit à la consommation et protéger le consommateur est actuellement en cours de discussion et devrait entrer en vigueur entre mi 2010 et début 2011 entrainant dans son sillage des changements chez les professionnels du crédit à la consommation.

    Le constat

    L'année 2009 n'a pas été une bonne année pour le crédit à la consommation en France. Les statistiques de l'ASF (Association française des sociétés financières) sont claires : " la production de crédit à la consommation a chuté de 13,3% en France en 2009 à 38 Mds d'euros, après déjà, un tassement de 2,8% en 2008 " : la baisse de 2009 est la plus importante en 45 ans de suivi statistique. Notons aussi l'accroissement du nombre d'impayés de crédits à la consommation et la difficulté à honorer en temps et en heure les échéances de remboursement. Le taux d'impayés a grimpé à 3% depuis le début de 2009, alors qu'il est de 1,6% en moyenne en période de croissance économique. Les classes moyennes remettent à plus tard leurs emprunts et les ménages modestes ne savent plus comment s'en sortir, victimes le plus souvent de ceux que l'on appelle les petites boutiques " pousse-au-crime ".

    Responsabiliser et informer

    Les professionnels du crédit l'ont bien compris : l'air du temps a changé, la crise est arrivée avec son lot de chômeurs en augmentation, l'Europe souffre, les économies ne sont pas au mieux de leur forme et les ménages ont besoin d'être rassurés et accompagnés. Un monde sans crédit n'est pas envisageable car les ménages appauvris devraient renoncer à leur achat d'automobile, d'équipement de maison, aux études de leurs enfants... Et sans crédit à la consommation il ne se passe plus rien. Aussi prêteurs et emprunteurs doivent trouver un terrain d'entente à l'instar de la réforme en cours et élaborer de nouvelles stratégies de communication.

    Le crédit responsable

    Effectivement, le discours change et pour la plupart des banques et établissements financiers nous assistons à une transformation. Il s'agit de positionner le crédit à la consommation comme un outil de pilotage du budget au quotidien, de faire attention aux capacités de remboursement, d'informer au mieux les clients, de mettre en place des solutions pour passer la crise (baisses de taux, allègements des durées de remboursements...). Des partenariats ont été pris avec des associations comme Crésus ou le Secours catholique qui trouvent des solutions d'assistance pour les plus démunis et fragiles afin de les aider à ne pas se retrouver en situation de surendettement.

    Opportunité ou discours responsable

    Cetelem revendique son avance dans ce domaine avec un discours responsable et réaliste dès 2004 et la création de son site " moncreditresponsable " en 2008 ( saluons la présence d'un lexique économique et financier très complet). Tout comme Finaref qui dès novembre 2008 a déployé un agent virtuel sous le nom de Nicolas Boulanger afin de répondre aux principales questions de ses clients en matière de crédit suivi si besoin d'un véritable conseil par téléphone ou par email, Laser Cofinoga a sécurisé sa production de crédits, le Crédit Mutuel Nord Europe a mis en place une politique de vente-conseil. Les initiatives sont nombreuses, motivées par l'arrivée sur ce marché de la Banque Postale qui n'hésite pas à se positionner d'emblée sur ce créneau et construire son image autour du crédit responsable.

    Développement durable : cliquez ici pour retrouver tous les articles des experts SVP !

    Une question ? Les experts SVP vous répondent

    Cette lettre est réalisée par : Muriel Doyen, Pierre-louis Passalacqua, Françoise Eugenia